RSS
Vue Mobile
| Abonnement | Journal virtuel

L’OMS veut limiter les antibiotiques

LVA ,

Selon le journal suisse Le Matin, l'Organisation mondiale de la santé (OMS) a exigé ces derniers jours des éleveurs qu’ils n’utilisent plus du tout d’antibiotiques si les animaux sont sains, afin de prévenir la propagation de la résistance des microbes à ces médicaments.

Dans ses nouvelles lignes directrices rappelle Le Matin, «L'OMS défend «une réduction globale de l'utilisation de toutes les classes d'antibiotiques importants pour la médecine humaine chez les animaux de rente» et prône «une restriction complète de l'utilisation de ces médicaments en tant que promoteurs de croissance et à titre préventif en l'absence de diagnostic».

«Les animaux sains ne devront recevoir d'antibiotiques que pour prévenir une maladie diagnostiquée chez d'autres animaux du même troupeau, du même élevage ou de la même population dans le cas des poissons», stipule-t-elle.

Selon l’OMS, «l'utilisation excessive ou inadaptée d'antibiotiques chez l'homme et l'animal contribue à l'amplification de la menace émanant de la résistance aux antibiotiques».

Une récente étude britannique prétend que ce phénomème pourrait causer dix millions de décès par an d'ici à 2050

 «Le volume d'antibiotiques utilisés chez les animaux continue de croître partout dans le monde, sous l'effet de la demande grandissante en aliments d'origine animale, provenant souvent d'élevages intensifs», a déploré pour sa part le Dr Kazuaki Miyagishima, directeur du département Sécurité sanitaire des aliments à l'OMS de rappeler Le Matin.

Pour remplacer les antibiotiques dans la prévention des maladies chez l'animal, l'OMS propose donc d’améliorer l'hygiène et l'utilisation des vaccins et de modifier les pratiques d'hébergement et d'élevage des animaux.