RSS
Vue Mobile
| Abonnement | Journal virtuel

Groleau réélu: L’UPA dans la continuité

LVA ,

Marcel Groleau

C’est un quatrième mandat qui attend Marcel Groleau au poste de président de l’UPA. Son leitmotiv semble clair: Conquérir le monde, lui qui publiait aujourd’hui un communiqué déclarant: « Les 29 000 entreprises agricoles québécoises ont le dynamisme, l’expertise et l’ingéniosité pour être compétitives sur tous les marchés, ici et ailleurs dans le monde ». L’UPA semble dans la continuité de la conquête des marchés et du libre-échange.

Pas de vote mais des acclamations

Second vice-président de l’UPA depuis décembre 2013, Martin Caron, tout comme Marcel Groleau pour sa présidence, a été confirmé sans opposition, au poste de premier vice-président en remplacement de Pierre Lemieux qui avait annoncé son départ quelques semaines avant d’évoquer l’ouverture de la loi de 1972 qui encadre le monopole syndical et quelques semaines avant de participer au 1er débat public de l’Institut Jean-Garon comme panéliste aux côtés de Roméo Bouchard, fondateur de l’Union paysanne, Yan Turmine, industriel et chroniqueur à La Vie agricole et Simon Bégin, porte-parole de l’Institut Jean-Garon.

Paul Doyon, président de l’UPA de Chaudière-Appalaches depuis 2013 a été élu par acclamation lui aussi à la deuxième vice-présidence de L’UPA.

Les autres syndicats

Si le CEA n’a pas encore fait savoir les détails quant à son assemblée générale annuelle, l’Union paysanne se choisira un nouveau président dimanche prochain suite au départ annoncé de Benoit Girouard.

 

Crédits Photos: La Vie agricole et Enbeauce.com

Martin Caron
Paul Doyon