RSS
Vue Mobile
| Abonnement | Journal virtuel

Le rapport Pronovost en introduction de la 4e journée du Sommet de l’Alimentation

Yannick PATELLI ,

Le Rapport Pronovost issu en 2008 de la célèbre commission du même nom présidée par Jean Pronovost, maintenant président de l’Institut Jean-Garon, a été à l’honneur ce matin à Québec à l’ouverture de la 4e journée du Sommet de l’Alimentation. Le premier ministre Philippe Couillard et le ministre de l’Agriculture. Laurent Lessard ont reconnu que plusieurs consultations du passé ont permis de mieux comprendre notre agriculture et tous deux ont souligné l’importance de ce rapport souvent oublié.

Philippe Couillard a ouvert le Sommet de l’Alimentation aujourd’hui en spécifiant qu’il aborde la préparation de la nouvelle politique alimentaire parce qu’il connaît le milieu rural avec lequel il a toujours été connecté.  «Je comprends la réalité parce que j’ai gardé ma maison à Saint-Félicien. Quand je parle aux Américains je leur démontre comment on se tient chez nous: on l’a fait avec Bombardier, on va le faire avec la gestion de l’offre!», a-t-il dit

Philippe Couillard a rappelé les nombreuses consultations qui ont eu lieu ces 20 dernières années et a même présenté physiquement l’épais dossier que représente le Rapport Pronovost comme pour faire comprendre qu’il est temps de passer à l’action.

Il a ensuite spécifié que cette 4e journée était la dernière rencontre de tous les intervenants avant que ne s’écrive la nouvelle politique alimentaire qui devra assurer la stabilité et la prospérité de l’agriculture, de l’aquaculture, des terres, de la transformation, de la distribution, de la commercialisation, de la restauration et des services alimentaires.

Il a précisé que le secteur bioalimentaire est important notamment en termes d’exportation, mais a aussi rappelé que les Québécois ont le goût de voir leur coin de pays dans leur assiette.

Il a finalement souligné l’importance de faire le pont entre la génération qui souhaite prendre la relève et les seniors qui veulent quitter l’agriculture dignement : « Ce qu’on souhaite chez nous c’est une agriculture à taille humaine, la ferme familiale qui peut se transmettre d’une génération à l’autre.» a conclu M.Couillard.

« Le rapport Pronovost, qu’on cite encore!»- Lessard

Le ministre de l’Agriculture, Laurent Lessard, a rappelé sa visite hier à Agropur et a précisé que grâce au milieu coopératif agricole une stabilité a été établie dans les régions du Québec.

«Nous allons coécrire une nouvelle page, mais l’histoire a été importante : le grand rendez-vous de 1998 a été utile pour  le secteur bioalimentaire et en 2008, le rapport Pronovost qu’on cite encore après de nombreuses années (…) »

« Dans la commission Pronovost on a dit souvent et je tiens à le répéter, la politique alimentaire du Québec ce n’est pas une stratégie à l’exportation, c’est avant tout et d’abord se nourrir, nourrir son rang, son village, le Québec et le reste du Canada et les autres pays. Je veux qu’on ait de l’ambition pour chacun de ces segments-là», a-t-il conclu.