RSS
Vue Mobile
| Abonnement | Journal virtuel

Politique alimentaire:«On a perdu 4 ans!», dit Villeneuve

Yannick PATELLI ,

«Pour faire court, on a perdu 4 ans» a déclaré André Villeneuve à La Vie agricole lors de la 4e journée du Sommet de l’Alimentation qui se tenait vendredi à Québec : « Les gens là, veulent vraiment maintenant avoir une politique!»

Il a confiance dans un consensus. Il doute toutefois un peu du fait que les libéraux ont retiré du site du MAPAQ la politique de souveraineté alimentaire écrite sous François Gendron. Il se dit par contre confiant que la gestion de l’offre soit sauvée au terme des négociations sur l’ALENA. Il dit  ne pas avoir d’écho de transformateurs qui voudraient affaiblir la gestion de l’offre. Il craint toutefois qu’à la fin des négociations de l’ALENA, comme pour l’accord Canada-Europe, l’Ouest canadien soit plus gagnant aux dépens des producteurs de lait.

Il dit aussi constater une baisse des investissements chez les producteurs et s’inquiète de l’incertitude qui prévaut dans le monde agricole.

Absence de la CAQ

La CAQ a fait le choix de la chaise vide dit M. Villeneuve « Par respect pour les 200 ou 300 personnes qui sont ici, je considère qu’ils auraient dû être là. C’est eux qui ont la clef pour faire avancer les choses.»

Que pensez-vous du Rapport Pronovost ?

« C’est la somme de tous les rapports qu’il faut prendre en compte.»

La recommandation 47 a-t-elle nui au reste du Rapport Pronovost ?

« J’ai la même position depuis le début, ce n’est pas au parti québécois, ce n’est pas au parti libéral, ce n’est pas à la CAQ, ce n’est pas à aucun parti politique de décider de la suite des choses quant à la pluralité syndicale ou non. Cette décision appartient au monde agricole et s’ils veulent changer on les accompagnera.»