RSS
Vue Mobile
| Abonnement | Journal virtuel

Les Potagers Brie, passion et vocation

Doris LANGEVIN ,

Depuis trois générations, la famille Brie de Cap-Saint-Ignace tire de la terre ce que Dame Nature a de mieux à offrir. Et mieux encore, elle le partage avec tous ceux qui apprécient les fruits et les légumes tout frais mûris. Maude Leduc Brie est la directrice de cette ferme que l’on a tant de plaisir à visiter lors de la belle saison.

« Ma grand-mère cultivait des légumes à la ferme avant les années 1980, raconte la jeune femme dans la trentaine. Ensuite, mon oncle s’est spécialisé dans la culture de fraises, de framboises et de bleuets en corymbe, c’est-à-dire qui poussent dans de petits arbustes, que je poursuis aujourd’hui. »


Malgré son amour pour la nature, Maude ne se dirigeait pas vers l’exploitation d’une ferme Fruitière. Psycho-éducatrice dans une ferme de réinsertion sociale dans la région de Montréal, elle n’a pourtant pas hésité à laisser son emploi lorsque sa cousine a décidé de laisser la direction de l’entreprise familiale, il y a quelques années.


Elle s’est donc installée dans la maison ancestrale et a suivi un cours de perfectionnement à l’ITA de La Pocatière portant sur la culture et la transformation des petits fruits, ainsi que sur la lutte intégrée des insectes nuisibles.


Les Potagers Brie ouvrent leurs champs pour l’auto-cueillette, mais emploient également quelques personnes pour l’entretien général des champs. « Nous cultivons environ 18 hectares de terre, en plus de certaines parties de terre qui sont en jachère, Nous employons environ 30 cueilleurs durant la saison forte, en plus de 6 ou 7 employés réguliers durant l’année ».


Souhaitant de tout cœur que l’entreprise demeure aux mains de la famille Brie, Maude Leduc Brie n’en caresse pas moins un autre désir, soit de conjuguer sa passion et sa vocation. Elle aimerait bien faire des Potagers Brie une entreprise de réinsertion sociale pour les jeunes de 16 à 35 ans.