RSS
Vue Mobile
| Abonnement | Journal virtuel

Une nouvelle variété spécialisée de soya créée à l’Université de Guelph présente des applications industrielles prometteuses

Jeff Schmalz ,

L’huile d’une nouvelle variété spécialisée de soya créée à l’Université de Guelph présente un potentiel d’utilisation dans des applications industrielles, et Oilseed Innovation Partners (OIP) apporte un soutien pour l’exploiter.

Anciennement connu sous le nom de Soy 20/20, OIP a réuni des partenaires de l’industrie (OPC Polymers et The Material Solution) et du milieu universitaire (Université de Guelph) pour aider à faire passer à ce produit novateur une étape critique sur la voie de la commercialisation.

Comme cette variété de soya est riche en acides gras linoléiques, elle se prête particulièrement bien à des matériaux industriels, comme les peintures, les enduits, les polyols et les époxydes.

Plus précisément, son huile contient 12 % plus de doubles liaisons, ce qui la rend plus réactive et par conséquent, en fait un meilleur ingrédient pour la fabrication des résines alkydes utilisées dans les enduits et les peintures.

En outre, le profil d’acides gras de l’huile de cette variété présente une teneur en acide linoléique environ 33 % plus élevée que l’huile de soya ordinaire; tous les autres niveaux d’acides gras, y compris les acides gras saturés, sont plus faibles. 

« Par exemple, le marché pour les applications relatives aux peintures et aux enduits s’élève à quelque 112 000 tonnes d’huiles végétales. Selon des études récentes, la part de marché de cette huile pourrait atteindre 16 %, ce qui nécessitera environ 60 000 acres de soya à identité préservée », affirme Rob Roe, directeur de la commercialisation de bioproduits chez OIP.

OIP a fait presser une petite quantité de cette huile spécialisée et l’a rendue disponible pour le développement de nouveaux produits; le projet en est maintenant à l’étape des essais de rendement.

Avec l’appui d’OIP, la nouvelle huile a été utilisée pour fabriquer une résine alkyde longue en huile et une peinture alkyde, des produits qui ont ensuite été mis à l’essai par rapport à ceux fabriqués à partir de l’huile de soya, de l’huile de tournesol linoléique et de l’huile de lin ordinaires utilisées comme matières premières dans des applications industrielles. The Material Solution a élaboré l’approche expérimentale et OPC Polymers, un chef de file mondial dans le domaine des résines alkydes pour les peintures et les enduits, a réalisés les essais.

« Ce premier essai a démontré les caractéristiques de rendement supérieures de la résine fabriquée à partir de la nouvelle huile comparativement aux résines produites à partir des autres huiles utilisées comme matières premières, ce qui était essentiel pour passer à la prochaine étape du projet », explique M. Roe. « Ces résultats fournissent une base solide sur laquelle s’appuyer pour susciter un intérêt accru dans l’industrie et passer à l’étape des essais de démonstration, où les fabricants d’enduits testeront la nouvelle huile et la nouvelle résine et prendront confiance dans le rendement de ces produits. »

Cette variété de soya a été découverte il y a vingt ans par Gary Ablett, l’éminent sélectionneur de soya de l’Université de Guelph, alors qu’il travaillait à la mise au point de variétés de soya dont les profils oléagineux conviendraient mieux à l’industrie alimentaire. À l’époque, la demande du marché n’était toutefois pas assez forte pour justifier que l’on poursuive sur cette voie.

M. Ablett a créé plus de 50 variétés de soya au cours de sa carrière, avant son décès en 2012. Il avait fait part de sa découverte à son collègue Istvan Rajcan, chercheur spécialisé dans le soya à l’Université de Guelph, qui a poursuivi son travail avec une équipe d’étudiants de cycle supérieur.

OIP a pour mandat de stimuler et de développer les débouchés commerciaux industriels et alimentaires des oléagineux canadiens, et ce projet s’annonce prometteur pour les industries des oléagineux et des sciences biologiques.

« Nous constatons une augmentation de l’utilisation de l’huile de soya dans les peintures et les enduits, et le potentiel de cette nouvelle huile riche en acide linoléique dans des applications industrielles est prometteur », déclare Jeff Schmalz, président-directeur général d’OIP.

Oilseed Innovation Partners reçoit des fonds de Cultivons l’avenir 2, une initiative fédérale, provinciale et territoriale.