RSS
Vue Mobile
| Abonnement | Journal virtuel
CLD Napierville Autosuffisance bandeau

Bois d’œuvre: Sur l’imposition de droits définitifs par les États-Unis, la ministre Freeland ne baisse pas les bras!

LVA ,

La ministre des Affaires étrangères, Chrystia Freeland, a déclaré hier au sujet de l’imposition de droits compensateurs et antidumping définitifs par les États-Unis sur les importations de certains produits de bois d’œuvre résineux canadiens : « L'industrie forestière du Canada assure de bons emplois pour la classe moyenne dans les collectivités de l’ensemble du pays. Le gouvernement du Canada continuera de défendre vigoureusement son industrie et ses travailleurs contre les pratiques commerciales protectionnistes».

Elle a ajouté : « Les droits imposés par les États-Unis sur le bois d'œuvre résineux canadien sont injustes, injustifiés et inquiétants. Ils nuisent aux producteurs de bois d'œuvre résineux, aux travailleurs et aux collectivités du Canada, en plus de faire augmenter les coûts des travaux de construction résidentielle, de rénovation et d’autres projets pour les familles de la classe moyenne américaine.».

Le Canada ne baisse pas les bras

« Le Canada a déjà entamé des contestations judiciaires liées à l’imposition de ces droits auprès de l'Organisation mondiale du commerce et en vertu de l'Accord de libre-échange nord-américain, où la démarche du Canada  a porté ses fruits par le passé. Nous continuerons de collaborer avec les provinces et les territoires, ainsi qu’avec l'industrie et les travailleurs canadiens, pour trouver une solution durable. Le Canada poursuivra également ses pourparlers avec des représentants de l'administration américaine et des législateurs de ce pays pour tenter de conclure un nouvel accord sur le bois d'œuvre résineux. », a-t-elle dit.