RSS
Vue Mobile
| Abonnement | Journal virtuel
Autosuffisance bandeau

Champagne content, le lait inquiet !

Yannick PATELLI ,

Alors que de plus en plus de sources ne nient plus qu’un accord sur l’ALENA entre le Canada, les États-Unis et le Mexique n’est plus assuré à court terme, le ministre du Commerce international du Canada, François-Philippe Champagne, a déclaré sa satisfaction mardi dernier concernant les accords en cours avec les pays de l’Asie et du Pacifique : « Le renforcement des relations économiques avec les pays de la vaste région à forte croissance de l’Asie du Pacifique afin de favoriser la prospérité et de créer des emplois pour la classe moyenne demeure une priorité du Canada. Je suis ravi d’annoncer aujourd’hui que le Canada et les dix autres membres restants du Partenariat transpacifique ont conclu à Tokyo, au Japon, les discussions relatives à un nouvel Accord de Partenariat transpacifique global et progressiste (PTPGP).»

Il a ajouté : « Le Canada a toujours déclaré qu’il ne conclurait qu’un accord respectant ses intérêts. À cette fin, le Canada n’a ménagé aucun effort à l’égard du PTPGP, qu’il s’agisse de diriger les premières réunions des représentants en mai 2017 ou de proposer plusieurs suspensions et modifications afin d’offrir aux Canadiens un meilleur accès à cette région en effervescence. (…) Le Canada a fait tout en son pouvoir pour s’assurer que nous puissions conclure un accord progressiste qui sera dans l’intérêt du Canada et des Canadiens pour plusieurs décennies.»

De leurs côtés, Les producteurs de lait (PLQ), s’estiment très déçus dans un communiqué émis le jour même : «Les Producteurs de lait du Québec sont extrêmement déçus du fait que le Canada a l’intention de signer un PTP à 11 pays, sans même rééquilibrer les concessions aux marchés sous gestion de l’offre. Un PTP à 11 pays aurait au moins dû tenir compte du retrait des États-Unis de l’accord initial et rajuster à la baisse les concessions aux marchés alors que les États-Unis représentaient à eux seuls plus de 60 % du PIB du Partenariat transpacifique (PTP) à 12 », a déclaré Bruno Letendre, président des Producteurs de lait du Québec.

Le président réagissait à l’annonce de la conclusion d’une entente de principe qui maintient les engagements d’accès aux marchés du PTP original de 2015. « Pourtant, pendant une campagne électorale d’une récente élection partielle au Québec, le premier ministre Trudeau s’était engagé à revoir les concessions dans un PTP sans les États-Unis et à préserver la gestion de l’offre », a ajouté M. Letendre.

Les concessions d’accès au marché canadien des produits laitiers pourraient faire perdre au Canada plus de 3 % de la production totale de lait et représenter des pertes de revenus estimées à près de 250 millions de dollars par année pour les producteurs de lait canadiens estiment PLQ.

 «Les producteurs de lait ont servi de monnaie d’échange dans l’accord avec l’Europe et maintenant dans le PTP à 11. Aucune autre concession de marché ne doit être faite dans l’ALENA.» a précisé M.Letendre