RSS
| Abonnement | Journal virtuel

Pêche au homard - Le gouvernement du Québec appuie un projet d'optimisation des appâts traditionnels



COMMUNIQUÉ - QUÉBEC, le 7 août 2013 /CNW Telbec/ - La députée des Îles-de-la-Madeleine et adjointe parlementaire du ministre de l'Agriculture, des Pêcheries et de l'Alimentation, Mme Jeannine Richard, annonce, au nom du vice-premier ministre et ministre de l'Agriculture, des Pêcheries et de l'Alimentation, M. François Gendron, et de la ministre déléguée à la Politique industrielle et à la Banque de développement économique du Québec, Mme Élaine Zakaïb, l'attribution d'une aide gouvernementale de 52 944 dollars à Merinov, le Centre d'innovation de l'aquaculture et des pêches du Québec, pour la réalisation d'un projet innovateur visant à tester des appâts optimisés pour la pêche au homard.
L'objectif que poursuit le projet de Merinov, qui est réalisé en collaboration avec l'Association des pêcheurs propriétaires des Îles-de-la-Madeleine, consiste à réduire la quantité des appâts utilisés traditionnellement, soit le hareng et le maquereau entiers. La diminution des stocks de ces deux espèces dans le golfe du Saint-Laurent nuit à la rentabilité des entreprises de pêche au homard qui doivent débourser des sommes importantes pour se les procurer. Merinov comparera six appâts optimisés aux principaux appâts traditionnels et évaluera leur efficacité au regard des captures de homard.
« Voici un exemple concret de la capacité du secteur à trouver des solutions innovatrices pour poursuivre sa croissance en favorisant le développement durable de ses activités. Cette initiative cadre avec les objectifs définis dans la Politique de souveraineté alimentaire et avec les priorités du plan d'action 2013-2018 pour l'industrie des pêches et de l'aquaculture commerciales, puisqu'elle opte pour le développement durable et qu'elle s'attache à la compétitivité des entreprises de pêche », a indiqué M. François Gendron.
Les résultats du projet de Merinov, qui seront à la disposition de l'ensemble de la flottille de pêche au homard du Québec, pourraient bien représenter une solution intéressante tant pour diminuer le coût d'exploitation des entreprises visées que pour atténuer la pression de la pêche sur les espèces utilisées pour l'appâtage.
Le ministère de l'Agriculture, des Pêcheries et de l'Alimentation et le ministère des Finances et de l'Économie accordent respectivement 33 562 dollars et 19 382 dollars pour la réalisation de ce projet.
« Notre gouvernement est heureux d'appuyer financièrement l'industrie de la pêche commerciale dans sa volonté d'innover et de contribuer au développement économique des régions maritimes, notamment de la Gaspésie et des Îles-de-la-Madeleine », a souligné Mme Élaine Zakaïb.
« Ce projet est un nouvelle preuve de l'enthousiasme et de la passion qui animent nos pêcheurs et qui les incitent à assurer la pérennité de leur industrie tout en préservant les ressources marines qui sont si importantes pour la communauté », a conclu Mme Jeannine Richard.
Pour plus ample information sur la Politique de souveraineté alimentaire, nous vous invitons à consulter régulièrement le blogue (www.PolitiqueSA.gouv.qc.ca) et le site Internet (www.mapaq.gouv.qc.ca/PolitiqueSA) du ministère de l'Agriculture, des Pêcheries et de l'Alimentation. Il est aussi possible de suivre le Ministère sur Twitter à l'adresse électronique suivante : twitter.com/mapaquebec

La Vie Agricole

Météo media

Publicités

Distribution

 

 

Abonnement

Nous contacter

Conditions d'utilisation