RSS
Vue Mobile
| Abonnement | Journal virtuel

Et maintenant… des vaches fantômes: La fraude des fermes laitières !

LVA ,

Des milliers de producteurs laitiers auraient falsifié des documents aux Pays-Bas pour posséder plus de vaches que ce qui leur est légalement autorisé. La ministre néerlandaise de l’Agriculture, Carola Shouten, soupçonne 7 700 des 23 300 exploitations bovines des Pays-Bas d’être à l’origine d’une fraude de grande envergure selon ce que rapportait hier le quotidien français Ouest-France.

«Sur le papier, les agriculteurs auraient attribué de nombreux veaux à des mêmes vaches, en les faisant passer pour des naissances gémellaires. De cette façon, les vaches qui ont donné naissance à des veaux, déclarés comme jumeaux de veaux d’autres vaches, ont été enregistrées comme des génisses, de jeunes vaches qui n’ont pas encore eu de veaux» écrit Ouest-France.

Mais comme le rappelle le quotidien français, elles en ont bel et bien eu. «Et elles vont donc, après avoir eu leu premier veau, produire du lait. Une source de revenu supplémentaire en lait, mais d’origine illégale. Et qui contribue à la surproduction de lait en Europe, dont les cours se sont effondrés depuis la fin des quotas laitiers en 2015».

Les producteurs laitiers français déjà en difficulté pour certains depuis l’abolition des quotas en 2015, se seraient bien passés de cette fraude et de cette «surproduction néerlandaise par des vaches occultes».

Pourquoi ce stratagème ?

On comprendra que l’avantage pour les agriculteurs néerlandais consiste dans le fait  qu’une génisse ne compte qu’à moitié dans le quota maximum de vaches autorisé par exploitation. Et comme le règlement sur les rejets de phosphate fixe un nombre maximum de vaches par exploitation, les producteurs laitiers néerlandais contourneraient ainsi ce plafond. 

Sur 99 exploitations contrôlées, 43 auraient fraudé. «Les fermes concernées ont été bloquées. Une enquête est en cours au sein des 7 600 autres établissements» de préciser Ouest-France.

Plusieurs s’élèvent depuis hier pour dénoncer ce type de dérapage lié à la production intensive disent-ils.

Dernière heure: 2100 fermes laitières fraudent

«Le ministère néerlandais de l’agriculture a publié ce matin annonce Ouest-France les premiers résultats de l’enquête sur une fraude de grande envergure dans le secteur bovin. Sur 7700 exploitations suspectées d’irrégularité, 2100 auraient bel et bien fraudé. Dans la foulée, le gouvernement a ordonné le blocage de ces fermes. Jusqu’à nouvel ordre, plus aucun animal ne peut entrer ou sortir de entreprises coupables de triche».