RSS
Vue Mobile
| Abonnement | Journal virtuel
Autosuffisance bandeau

ALENA: Marcel Groleau s’exprime depuis Mexico

LVA ,

Marcel Groleau

C’est par le biais de sa page Facebook que Marcel Groleau, président de l’UPA a rejoint les producteurs du Québec pour faire en fin de matinée un point sur les discussions sur le chapitre agricole dans le cadre de la septième ronde de négociations de l’ALÉNA qui s’est terminée hier. On apprend entre autres choses que sur la gestion de l’offre, les questions portent sur la transparence et que l’accès au marché n’a pas encore été abordé.

Pas de progrès sur le volet agricole

Il écrit : «Tel qu’anticipé, il n’y a pas eu de progrès réel sur le volet agricole. Les discussions sur les autres chapitres de l’ALÉNA se poursuivront jusqu’au 5 mars. Voici un résumé des discussions portant sur l’agriculture.

• Concurrence à l’exportation  le Canada souhaite clarifier la définition de subvention à l’exportation et mieux encadrer l’utilisation de l’aide alimentaire. On envisage de se rapprocher des définitions utilisées dans l’accord de l’OMC. Des discussions ont cours sur la classification des grains au Canada, que les États-Unis questionnent. Le Mexique a également des enjeux similaires avec les États-Unis sur la classification de la viande, du lait pasteurisé et des œufs. Le but est de faciliter la circulation de ces produits de part et d’autre des frontières en éliminant les barrières non tarifaires.

• Le Canada pousse ses demandes sur le sucre pour obtenir une administration des contingents tarifaires plus flexible, et l’élimination de la double inspection dans les viandes. Le commerce des viandes entre le Canada et les États-Unis dépasse les 7 milliards de dollars par année.

• Sur la gestion de l'offre, les questions portent sur la transparence. L'accès au marché n'a pas encore éré abordé. Le Canada se dit prêt à servir aux États-Unis une série de contre-arguments en opposition aux demandes des États-Unis».

Marcel Groleau y précise aussi que les représentants gouvernementaux «pensent que le Mexique pourrait poursuivre les négociations jusqu’au mois d’avril, voire même en mai», soulignant que les négociations seront probablement suspendues pour un moment en raison des élections présidentielles au Mexique le 1er juillet et des élections de mi-mandat aux États-Unis au mois de novembre.

Il ajoute que concernant les rumeurs qui ont circulé dans les médias concernant l’abandon par le Canada du chapitre 11 sur la protection des investissements : « Des rumeurs ont circulé dans les médias sur la possibilité que le Canada abandonne le chapitre 11 sur la protection des investissements. Le Canada a rejeté cette information. À suivre».

Dans son message sur Facebook, le président de l’UPA précise aussi que le ministre ontarien de l’agriculture, Jeff Leal, a rencontré l’équipe de Frédéric Seppey (Agriculture et Agroalimentaire Canada) le 25 février dernier. Le ministre Leal aurait été catégorique sur le fait que le Canada ne doit accorder aucun accès supplémentaire en agriculture à nos voisins du Sud.

Il déclare aussi savoir que le 2 mars prochain, Mme Freeland, ministre responsable de la négociation de l’ALÉNA, réunira le Conseil de l’ALÉNA à Toronto et qu’il sera présent à cette rencontre.