RSS
Vue Mobile
| Abonnement | Journal virtuel

Des suisses contre l’agriculture intensive

LVA ,

En Suisse, l’initiative populaire fédérale est un droit civique qui permet aux citoyens de proposer une modification totale ou partielle de la Constitution. Pour ce faire, il faut réunir le soutien d’au moins 100.000 citoyens ayant le droit de vote. C’est dans ce cadre que se sont exprimés récemment des helvètes, déterminés à se battre obtenir « une eau potable propre et une alimentation saine». Ils sont 114 420 signataires.

Leur objectif

Ils veulent supprimer les subventions allouées aux exploitations qui utilisent des pesticides et des antibiotiques prophylactiques (préventifs) pour mettre un terme à une agriculture intensive. Le projet de loi a été déposé à la Chancellerie fédérale le 18 janvier dernier. 

On sait qu’en Suisse, l’élevage pour le lait et la viande est très largement majoritaire et qu’il faut importer beaucoup de fourrage pour nourrir les animaux ce qui entraîne une production d’engrais importante et néfaste pour les sols et la biodiversité selon le site Planète.

Le projet a été déposé à la Chancellerie. Il sera examiné par le Parlement, puis soumis au vote populaire. La date de concertation n’est pas encore connue. «En cas d’adoption, le texte prévoit une période transitoire de huit ans après laquelle les subventions ne seront plus allouées qu’aux exploitations agricoles proposant une production sans pesticides ou antibiotiques prophylactiques, et élevant un bétail nourri exclusivement avec du fourrage produit sur place», selon ce que rapporte le site Planète.