RSS
Vue Mobile
| Abonnement | Journal virtuel
Autosuffisance bandeau

Le nouveau PDG du CN s’engage à améliorer immédiatement le transport des céréales de l’Ouest canadien

LVA ,

Jean-Jacques Ruest

Jean-Jacques Ruest, nommé président-directeur général par intérim du CN a déclaré que l’entreprise améliorera rapidement le transport des céréales de l’Ouest canadien et qu’il s’affaire à mobiliser du personnel et du matériel supplémentaires pour désengorger son réseau.

« Nous nous excusons de n’avoir pas avoir répondu aux exigences de nos clients du secteur céréalier. Nous n’avons pas satisfait nos normes élevées, a déclaré M. Ruest. Toute l’équipe du CN est animée par un sentiment d’urgence et concentre ses efforts afin de bien faire les choses pour les agriculteurs et pour nos clients du secteur céréalier, de regagner la confiance des entreprises canadiennes et de protéger la réputation du Canada en tant que partenaire commercial stable dans les marchés mondiaux. »

« Faire tourner l’économie canadienne, c’est dans notre ADN. Nous pouvons et nous ferons beaucoup mieux. Cela commence aujourd’hui et il n’y a pas d’excuses qui tiennent, a poursuivi M. Ruest. Le CN a pris rapidement des mesures pour mobiliser son équipe de fiers et dévoués cheminots – la meilleure de l’industrie – afin d’acheminer les céréales plus rapidement. »

Le CN envisage plusieurs mesures pour incitatives et efficaces nous dit-on:

  • Offrir des primes à des membres clés du personnel des opérations afin de retarder les congés annuels et les départs à la retraite ainsi qu’à des membres du personnel qui ont pris leur retraite récemment afin qu’ils reviennent au travail.
  • Affecter des cadres qualifiés à la conduite de trains supplémentaires.
  • Ajouter des équipes de train dans l’ouest du Canada : environ 250 chefs de train ont été déployés sur le terrain au cours des trois derniers mois de 2017, près de 400 chefs de train le seront au cours des trois premiers mois de 2018, de même que 375 autres entre avril et juin.
  • Louer 130 locomotives, dont presque toutes sont en service actuellement, afin d’accroître la capacité dans l’Ouest canadien.
  • Investir plus de 250 M$ cette année pour augmenter la capacité des voies et des triages dans l’ouest du Canada afin d’accroître la fluidité et de renforcer la résilience en vue des récoltes céréalières futures.

Le CN a livré 4 577 wagons-trémies vides la semaine dernière, soit une hausse de 35 % par rapport à la moyenne de 3 400 enregistrée en février. Tous les wagons-trémies disponibles sont en service et nous démontrerons une amélioration progressive jusqu’à 5 000 wagons-trémies par semaine d’ici la fin du mois de mars a fait savoir  l’entreprise.

« Les Canadiens peuvent compter sur le CN pour accomplir ce travail et le faire de façon sécuritaire, fiable et efficace, a affirmé M. Ruest. Nous offrirons un suivi hebdomadaire du transport des céréales et nous collaborerons avec nos clients du secteur céréalier. Nous encourageons également le Parlement à adopter rapidement le projet de loi C-49. »

Véritable pilier de l’économie, le CN rappelle qu’il compte sur une équipe d’environ 24 000 cheminots qui transporte annuellement des marchandises d’une valeur de plus de 250 G$ CA pour un large éventail de secteurs, tels les ressources naturelles, les produits manufacturés et les biens de consommation, sur un réseau ferroviaire de quelque 20 000 milles de parcours couvrant le Canada et le centre des États-Unis.

Le CN – la Compagnie des chemins de fer nationaux du Canada et ses filiales ferroviaires actives – dessert les villes et ports de Vancouver et Prince Rupert, en Colombie-Britannique, Montréal, Halifax, La Nouvelle-Orléans, et Mobile, en Alabama, ainsi que les régions métropolitaines de Toronto, Edmonton, Winnipeg, Calgary, Chicago, Memphis, Detroit, Duluth-Superior, au Minnesota et au Wisconsin, et Jackson, au Mississippi. Il a en outre des liaisons avec toutes les régions de l’Amérique du Nord.