RSS
Vue Mobile
| Abonnement | Journal virtuel

Pesticides : La CAQ réclame une commission parlementaire

LVA ,

À la suite des récentes révélations concernant le manque de transparence du Centre de recherche sur les grains (CEROM) vis-à-vis du ministère de l’Agriculture, la députée de Mirabel pour la Coalition Avenir Québec, Sylvie D’Amours, réclame une commission parlementaire pour se pencher sur l’enjeu des pesticides. Elle estime que de nombreux agriculteurs sont dans une impasse face aux règlements et aux agronomes.

Depuis la présentation du nouveau règlement en matière de gestion des pesticides, de nombreux producteurs se disent écartés, au moment même où des soupçons de favoritisme planent et l’indépendance des agronomes est remise en question, a souligné Sylvie D’Amours.

La caquiste a dit partager l’inquiétude des producteurs agricoles, d’autant plus que le ministre de l’Agriculture n’était même pas présent lors de l’annonce du nouveau règlement sur la gestion des pesticides. Il est temps pour Laurent Lessard de reprendre le contrôle de son ministère et de mettre fin aux risques de conflits d’intérêts qu’amène la nouvelle réglementation a spécifié Mme D’Amours

« On sait depuis longtemps que le ministère de l’Agriculture n’a plus de contrôle sur l’usage des pesticides. La ministre de l’Environnement a fait une annonce dont l’impact est immense sur les producteurs de grains du Québec. Laurent Lessard, leur ministre, n’était même pas là ! Encore aujourd’hui, Isabelle Melançon ne peut même pas assurer l’indépendance du processus de décision pour utiliser des pesticides. Il y a vraiment de quoi se poser des questions. Il faut faire la lumière sur cet enjeu. Il faut une commission parlementaire », a déclaré hier la critique agricole de la CAQ.