RSS
Vue Mobile
| Abonnement | Journal virtuel
Autosuffisance bandeau

«Monsieur le Président, ne plafonnez pas notre avenir»- Kevin Skunes

LVA ,

Kevin Skunes, président de l'Association nationale des producteurs de maïs aux États-Unis

Kevin Skunes, président de l'Association nationale des producteurs de maïs, a déclaré le 9 mars dernier au secrétaire américain à l'Agriculture Sonny Perdue que les modifications proposées à la norme sur les carburants renouvelables entraîneraient des pertes importantes de revenus agricoles et d'emplois ruraux. Skunes a demandé au secrétaire de travailler avec le président Trump pour s'assurer que le président comprend les défis économiques auxquels les agriculteurs font face aujourd'hui.

«Les producteurs de maïs se sont battus durement au cours des dix dernières années, au sein du Congrès, avec la dernière administration, et devant les tribunaux pour protéger la possibilité pour les carburants renouvelables de continuer à croître comme une option pour les consommateurs», a déclaré Skunes. «Aujourd'hui, le président envisage une proposition de l'industrie pétrolière qui pourrait réduire les revenus agricoles de près de 4 milliards de dollars par an pour les deux prochaines années. C'est un accord que les agriculteurs américains ne peuvent pas se permettre. Mon message à la secrétaire aujourd'hui était de demander au président de ne pas limiter la croissance et les opportunités futures en Amérique rurale en mettant en œuvre une mauvaise politique qui ne servirait qu'à renflouer une petite poignée de raffineurs de pétrole. »

La NCGA s'oppose à une proposition de l'industrie pétrolière qui plafonnerait le prix des numéros d'identification renouvelables (RIN). Selon une étude publiée cette semaine par l'Iowa State University, un plafond RIN réduirait la demande d'éthanol de plus de 750 millions de gallons et coûterait jusqu'à 25 cents / boisseau aux producteurs de maïs.

«Nous avons fait valoir à la secrétaire et à la présidente qu'il existe des options qui peuvent procurer une solution gagnante aux agriculteurs, à l'éthanol et au pétrole, à savoir fixer les règlements existants sur la pression de vapeur Reid (VPR) pour permettre l'utilisation mélanges de carburant au-dessus de 10 pour cent d'éthanol. Malheureusement, l'industrie pétrolière continue d'insister sur le fait que ces changements ne suffisent pas. Il y a trois ans, la NCGA a porté l'administration Obama devant les tribunaux pour des décisions qui violaient la norme sur les carburants renouvelables. Nous espérons que le président est prêt à considérer une solution VPR comme la meilleure solution, mais nous continuerons à nous opposer à tout accord qui comprend un plafond RIN ou des crédits de renonciation. Nous comprenons que le président s'engage à protéger les emplois - nous aussi. Nous avons besoin que le président comprenne que cet engagement doit s'étendre à l'Amérique rurale - à nos fermes, à nos usines de biocarburants et aux emplois de fabrication et de transformation qui dépendent de l'agriculture américaine» de dire Skunes.

 

À propos de la National Corn Growers Association

Fondée en 1957, la National Corn Growers Association représente près de 40 000 producteurs de maïs qui paient des cotisations à l'échelle nationale et les intérêts de plus de 300 000 producteurs qui contribuent par le biais des programmes de contrôle du maïs dans leurs États. NCGA et ses 49 organisations étatiques affiliées travaillent ensemble pour créer et augmenter les opportunités pour les producteurs de maïs. Pour plus d'informations, visitez www.ncga.com.