RSS
Vue Mobile
| Abonnement | Journal virtuel

Legault «n’a pas dit qu’il voulait à tout prix le monopole» selon Chantal Soucy (CAQ)

Yannick PATELLI ,

Chantal Soucy, députée caquiste de Saint-Hyacinthe

L’assemblée générale annuelle des Céréaliers du Québec, qui se tenait le 14 mars en soirée au Centre des congrès de Saint-Hyacinthe, a viré en haro sur le monopole syndical dans le monde agricole au point où la députée caquiste présente, Chantal Soucy, a lâché que la défense du monopole de l’UPA annoncée par son chef, François Legault,  au dernier congrès de l’UPA ne serait pas coulée dans le béton ! La soirée partait mal pour tenir ce message avec le passage en boucle de la vidéo de celui-ci déclarant à l’automne dernier à la caméra de LVATV qu’il maintiendrait le monopole syndical agricole s’il est élu.

Chantal Soucy, après un discours très optimiste sur la force économique que représentent les agriculteurs, a essuyé une volée de critiques des dizaines de producteurs présents dans la salle qui lui ont déclaré, les uns après les autres, qu’ils sont des milliers de producteurs québécois à souhaiter retrouver leur liberté syndicale.

Jacques Cartier, président du Conseil des entrepreneurs agricoles, lui a signifié qu’elle avait probablement été mal briefée sur les besoins des agriculteurs au Québec si elle et son parti pensent encore que le monopole est nécessaire et démocratique. Il a comparé le système syndical agricole actuel au modèle soviétique ou chinois. Clément Leblanc lui a donné aussi une petite leçon rappelant que le Québec est seul au monde dans ce système.

Les producteurs ont fait savoir « nous ne sommes pas des contestataires, mais des gens d’affaires». Tous se sont dits très critiques envers le chef de la CAQ, François Legault.

Chantal Soucy prise dans le tourbillon des demandes répétitives des producteurs dans la salle désirant obtenir la liberté syndicale dans le monde agricole a fini par déclarer à propos de son chef : «Ce qu’il a dit c’est que les questions syndicales revenaient aux associations et qu’il est très difficile pour les partis politiques de s’immiscer dans les chicanes. Il a pas dit qu’il voulait à tout prix le monopole».

À voir sous peu plusieurs VIDEOS sur www.lvatv.ca : Le discours optimiste de Chantal Soucy; le sujet incontournable sur les pesticides; le Face à face Cartier/Soucy; La leçon de Clément Leblanc; et le clip sur les vifs échanges entre les producteurs et la députée caquiste