RSS
Vue Mobile
| Abonnement | Journal virtuel
CLD Napierville Autosuffisance bandeau

Favoriser la croissance de l'industrie du dindon

LVA ,

Les vaillants agriculteurs du Canada sont des piliers de l'économie canadienne, en particulier dans les régions rurales, et c'est grâce à eux si les familles du Canada et des autres pays ont accès à des aliments sains et de qualité supérieure. L'industrie canadienne du dindon est un segment essentiel du secteur canadien de la volaille. Elle offre des produits du dindon d'une valeur de 412 millions de dollars chaque année et est un pilier de la croissance, de la création d'emplois et de l'innovation partout au pays.

Le député Peter Fragiskatos (London-Centre-Nord) était au National Poultry Show de London aujourd'hui où il a annoncé, au nom du ministre de l'Agriculture et de l'Agroalimentaire, Lawrence MacAulay, le versement d'une contribution de près de 240 000 $ aux Éleveurs de dindon du Canada (ÉDC) pour aider les éleveurs à respecter les normes les plus rigoureuses en matière de bien-être des animaux, de biosécurité et de salubrité des aliments.
 
ÉDC a reçu 98 235 $ pour réaliser les dernières étapes concernant la reconnaissance gouvernementale de son Programme de salubrité des aliments à la ferme. Cette aide accroîtra la crédibilité de ses méthodes de production auprès des acheteurs, des intervenants et des consommateurs.
 
Une contribution additionnelle de 141 200 $ a également été versée pour permettre aux ÉDC de modifier leur Programme de soin des troupeaux. Ce programme permet à l'industrie du dindon de prouver qu'elle respecte les normes nationales en matière de bien-être des animaux et garantit aux acheteurs et aux consommateurs que toutes les normes en matière de bien-être des animaux sont à jour et respectées.
 
Citations
 
« Le dindon est très prisé par les Canadiens, et ce, depuis longtemps. Les consommateurs exigent plus que jamais de nos éleveurs qu'ils respectent les normes les plus rigoureuses en matière de salubrité des aliments et de bien-être des animaux. Notre contribution aidera l'industrie du dindon à répondre à ces exigences et à continuer d'offrir aux familles canadiennes des produits du dindon sains et de qualité supérieure. »
-        Lawrence MacAulay, ministre de l'Agriculture et de l'Agroalimentaire
 
« Ces programmes de salubrité des aliments et de bien-être des animaux, qui sont administrés par les Éleveurs de dindon du Canada, offrent aux clients l'assurance que les produits canadiens du dindon sont sains et de qualité supérieure. La contribution annoncée aujourd'hui aidera à stimuler l'économie de la région de London, où sont situés bon nombre d'éleveurs de volaille, et à soutenir des emplois bien rémunérés pour la classe moyenne. »
-        Peter Fragiskatos, député de London-Centre-Nord
 
« Nous sommes ravis que le gouvernement investisse dans l'agriculture. Les éleveurs de dindon du Canada tireront parti de cette contribution pour continuer de gagner la confiance du public et la conserver. De plus en plus de consommateurs veulent savoir d'où viennent les aliments qu'ils consomment. Nous voulons qu'ils continuent d'avoir confiance dans notre excellent produit canadien. Voilà pourquoi la contribution du gouvernement est si importante pour nous. Le Programme de salubrité des aliments à la ferme et le Programme de soin des troupeaux des ÉDC font constamment l'objet de mises à jour et d'améliorations, ce qui prouve que nous sommes déterminés à prendre bien soin de nos oiseaux et à offrir des produits alimentaires sains de qualité supérieure aux Canadiens. »
-        Darren Ference, président des Éleveurs de dindon du Canada
 
Les faits en bref
 
  • Les Éleveurs de dindon du Canada représentent plus de 500 éleveurs dans huit provinces.
  • En 2016, le Canada a exporté plus de 9,2 millions de dindonneaux (jeunes dindons) dans 7 pays. Leur valeur a été établie à 35,9 millions de dollars. Les États-Unis ont été le plus gros marché (96 % des têtes). Le Canada a également exporté des dindonneaux au Japon, au Chili et au Guatemala.
  • La contribution provient du volet Assurance du programme Agri-marketing de Cultivons l'avenir 2.