RSS
Vue Mobile
| Abonnement | Journal virtuel
Autosuffisance bandeau

«La personne qui a le plus petit budget devrait être la personne la mieux outillée pour faire face.»- Jean-François Archambault

Yannick PATELLI ,

Jean-François Archambault

C’est dans le cadre d’une annonce d’une subvention de 5 millions de dollars  au mouvement social Nourrir le monde, un surplus à la fois ( qui remplace le programme de récupération alimentaire de La Table des chefs) que Laurent Lessard, le ministre de l’Agriculture a souligné qu’il était en train d’organiser le secrétariat de la politique bioalimentaire : « Il faut maintenant identifier les partenaires dans les ministères puisque la politique est intragouvernementale et que tous les ministères en font partie». Il a rappelé que la politique bioalimentaire qu’il vient d’annoncer sera sujette à des assises annuelles. Il n’a pas soufflé mot au cours de sa conférence sur son avenir politique.

Le ministre a rappelé que « La gestion des surplus alimentaires représente un défi que les secteurs de l’hôtellerie, de la restauration et des institutions doivent relever».

« Il faut que l’engagement vienne de tout le monde et il ne faut pas l’échapper», a-t-il conclu.

Jean-François Archambault, directeur et fondateur de La Table des chefs a, quant à lui, exprimé tout en émotion son remerciement à Laurent Lessard pour son leadership : « Pour moi me retrouver aujourd’hui avec un support comme celui-là c’est un message très puissant que vous lancez. On est rentré dans une centaine d’écoles aujourd’hui et d’ici cinq ans  on sera dans deux cents écoles, c’est une école sur deux du Québec. Une cuisine dans une école c’est une nécessité. La musique est importante, le théâtre c’est important, le sport c’est important, mais l’alimentation n’avait pas encore sa place encore dans les écoles secondaires. L’alimentation, ça commence au plus jeune âge. La personne qui a le plus petit budget devrait être la personne la mieux outillée pour faire face.»

Laurent Lessard