RSS
Vue Mobile
| Abonnement | Journal virtuel

Le 23 Mai, «Tous Ruraux» ou «Tous à Longueuil»?

Yannick PATELLI ,

Sur les réseaux sociaux, des échanges vifs entre producteurs continuent de s’écrire à propos de la baisse du prix du lait et des actions à porter pour sauver la filière. Entre ceux qui militent pour aller nombreux manifester contre les dirigeants de l’UPA et de leur fédération du lait (PLQ) à la tour de Longueuil ou ne rien faire pour ne pas alerter les médias, les avis sont partagés. Pendant ce temps-là, l’UPA prépare toujours son party dans la région de Québec sur le thème « Tous Ruraux» avec Fred Pellerin et Ricardo en porte-étendard. PLQ de son côté, en gestion de crise, a organisé un webinaire très technique ce midi qui n’éclairera pas forcément le producteur dans l’étable.

Les producteurs qui échangent encore ce matin sur Facebook pour maximiser la présence de producteurs le 23 mai prochain au pied de la tour de l’UPA commencent à sentir que leur syndicat tente d’influencer «vent contraire» sur les réseaux sociaux pour éviter la vague de contestation.

Pendant que l’un mobilise pour remplir des autobus en Estrie et qu’un autre écrit : «Go,Go,Go… Ça prend du monde!», d’autres commencent à douter de l’intérêt de ce déplacement à Longueuil.

L’une dit : « Partante mais il me semble que tout le monde disait que M.Fabry visait la mauvaise cible l’an passé et on retourne à la même place ?». Une autre viserait plutôt la régie des marchés agricoles: «C’est à la régie qu’il faut aller. C’est elle qui autorise les transformateurs à se graisser les poches aux dépens de tous. Là, les journaux auront pas le choix d’expliquer pourquoi on est dans le parking.», écrit-elle.

Mario Vincent, l’un des initiateurs de la manifestation à venir au pied des bureaux de  l’UPA le 23 mai prochain, répond : « C’est super toutes vos idées. Et y’a personne qui dit qu’il n’y aura pas d’autres actions de posées non plus. Mais le 23 ça va être la meilleure occasion pour se réunir et en parler entre nous.»

Crainte pour l’image de l’UPA

Certains s’inquiètent de l’image que cela donnera du syndicat unique : « Mauvaise cible. Les journalistes vont être là et vont juste montrer qu’on manifeste contre notre UPA et vont encore partir le débat de l’utilité de l’UPA», écrit une internaute.

Un échange virulent a aussi circulé ce matin entre deux autres internautes du monde agricole :  Le premier écrit : «Moi, je vois qu’on veut changer tout l’exécutif parce qu’ils ne font pas le bon travail, ou bien vous allez là pour les supporter dans la prochaine ronde ? »

Celui-ci se fait répondre : « Es-tu satisfait du service et des résultats de notre syndicat à venir jusqu’à maintenant ?  L’agriculture se porte bien ? On ne peut vraiment pas avoir meilleur service ?»

Le premier internaute reconnaît sa propre insatisfaction mais tente de protéger dans un ultime élan les dirigeants de L’UPA et de PLQ comme si certains sur les réseaux sociaux étaient en opération commando pour faire rempart à la contestation : « Non, je ne suis pas satisfait mais ce n’est pas en tirant sur nos représentants que l’on va régler. Pose-toi la question : si tu étais là à leur place et en analysant tout ce que les autres provinces pensent et font et que toi tu en a 7 contre toi…. Tu ferais quoi de plus. N’oubliez jamais quand tu es là, ta tête est sur la bûche et vous tous, vous allez manifester avec une hache dans les mains».