RSS
Vue Mobile
| Abonnement | Journal virtuel
Autosuffisance bandeau

Deux centres de recherche s'allient pour étudier l'impact des changements climatiques sur le potentiel éolien

LVA ,

Ouranos, consortium de recherche sur la climatologie régionale et l’adaptation aux changements climatiques, et Nergica, centre de recherche appliquée en énergies renouvelables, annoncent le démarrage d’un projet de recherche visant à évaluer l’impact des changements climatiques sur le potentiel éolien dans les prochaines décennies. Le projet sera réalisé en partenariat avec Hydro-Québec, Manitoba Hydro, Ontario Power Generation et le Créneau d’excellence en éolien.

Dans le contexte où les contrats d’achat d’électricité des centrales éoliennes arriveront à échéance d’ici la fin des années 2020, l’industrie éolienne entrera dans un processus de rééquipement potentiel à grande échelle. L’effet des changements climatiques sur les régimes de vent et sur les événements de givre doit être pris en compte afin d’assurer la meilleure planification possible du rééquipement des éoliennes opérant en climat froid.
 
« Le processus de rééquipement vise à moderniser les éoliennes dans le but d’améliorer l’efficacité et la performance des parcs éoliens, explique Simon-Philippe Breton, chargé de projet recherche et innovation chez Nergica. À ce jour, très peu d’études tenant compte des changements climatiques ont été réalisées sur le potentiel éolien futur au Canada. Ce projet de recherche permettra d’anticiper les changements de production d’énergie éolienne et d’analyser les impacts sur les coûts de production et la rentabilité des parcs éoliens. Ultimement, les différents acteurs de l’industrie pourront faire des choix adaptés à un climat changeant ».
 
Ainsi, Nergica coordonnera l’analyse des impacts des changements climatiques sur la production éolienne alors qu’Ouranos produira notamment des nouvelles simulations climatiques pour l’Amérique du Nord sur l’horizon 1950 à 2100. « Par le passé, Ouranos a mené de nombreux projets sur les questions touchant l’énergie hydroélectrique, explique Jacinthe Clavet-Gaumont, co-coordonnatrice du programme Énergie chez Ouranos. Ce nouveau partenariat avec Nergica s’inscrit dans la volonté d’Ouranos d’élargir ses horizons de recherche et d’appuyer l’adaptation aux changements climatiques pour d’autres sources d’énergie renouvelable. Ce projet pan-canadien permettra par ailleurs un partage public de nos analyses climatiques et économiques, particulièrement celles reliées au vent, une variable moins étudiée jusqu’à maintenant dans les simulations climatiques. »
 
Une collaboration pancanadienne
Les opérateurs de réseaux électriques canadiens Hydro-Québec, Manitoba Hydro et Ontario Power Generation seront partenaires dans cette étude. Ils contribueront au projet en fournissant des données d’observations météorologiques et de production énergétique, en plus de leurs expertises analytiques. L’étude leur permettra d’améliorer leur planification à long terme de l’énergie éolienne et d’en augmenter la fiabilité. Pour sa part, le Créneau d’excellence en éolien participera à l’analyse économique et au partage des résultats auprès de l’industrie.
 
Le projet d’une durée de trois ans est évalué à plus de 800 000 $ et est financé par le Conseil de recherches en sciences naturelles et en génie du Canada (CRSNG), InnovÉÉ, Hydro-Québec et le Fonds vert.
 
L’impact des changements climatiques sur l’éolien fera l’objet de trois présentations dans le cadre du 12e Colloque de l’industrie éolienne québécoise qui aura lieu du 11 au 13 juin prochain à Carleton-sur-Mer.