RSS
Vue Mobile
| Abonnement | Journal virtuel

Lessard part le jour de la plus grosse attaque frontale de Trump contre la gestion de l’offre!

Yannick PATELLI ,

Laurent Lessard jette la serviette

Loin de moi l’idée de penser qu’il y a corrélation entre les deux faits, mais vous admettrez que ça sonne étrange! En pleine couverture du G7, toute la communauté agricole du Québec et le Canada tout entier sont suspendus aux tweets du président des États-Unis, Donald Trump, craignant d’heure en heure de nouveaux reproches contre l’agriculture canadienne et la gestion de l’offre et c’est le jour que Laurent Lessard choisit pour faire ses « vrais adieux».

Soyons un peu sérieux: On sentait le départ de Laurent Lessard depuis le départ cet hiver de son attaché de presse, lui aussi transfuge du ministère des Transports.

Et puis la semaine passée, ses «presqu’adieux» aux producteurs de porcs filmés par la caméra de LVATV en disaient beaucoup. Et encore hier une source confiait à La Vie agricole que la date du party de retraite politique de Laurent Lessard est choisie. Certains ont déjà reçu les invitations.

Restez à savoir quel jour ça allait tomber. Bon, il choisit de faire cela en plein G7 pourquoi pas ? Effectivement, il y a tellement à couvrir que ça va passer inaperçu dans la presse généraliste, mais il me semble qu’un ministre acharné à la défense de la gestion de l’offre ne jette pas les gants le jour le plus fatidique de toute son histoire ( je parle de celle de la gestion de l’offre évidemment) !

Selon le communiqué officiel reçu ce midi c’est « lors d’une rencontre de presse avec les médias de sa région, que le député de Lotbinière-Frontenac, Laurent Lessard, a confirmé qu’il ne sollicitera pas de sixième mandat, et ce, après 15 ans de vie politique. Il a tenu à remercier ses électeurs pour leur support et leur confiance tout au long de ces années».

Élu député pour la première fois en 2003, Laurent Lessard a occupé plusieurs postes d’importance au sein du gouvernement du Québec : ministre du Travail, ministre des Affaires municipales et de l’Occupation du territoire, ministre des Forêts, de la Faune et des Parcs et ministre des Transports, de la Mobilité durable et de l’Électrification des Transports. Il aura été ministre de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation quatre fois. Revenu au MAPAQ après le départ précipité de Pierre Paradis, il avait fait sien le dossier des taxes foncières et pourtant, à ce jour, rien n’est réglé!

Cette année il a quand même offert au Québec sa Politique bioalimentaire 2018-2025 – Alimenter notre monde, initiée par son prédécesseur, mais l’accueil dans le milieu agricole et rural est très mitigé. La place du bio est minimaliste et la diversité agricole tant attendue depuis la Commission Pronovost n’a pas été abordée. Parions que, peu importe le ou la prochaine ministre de l’Agriculture, on aura droit à une nouvelle politique bioalimentaire.

Laurent Lessard a occupé le poste de ministre au MAPAQ par ricochet au fil des années  et comme il est pas mal «l’homme de la situation» pour les libéraux quand il faut arrondir les angles avec l’UPA, peut-être reviendra-t-il un jour ?

Marcel Groleau dans le journal hébergé dans la tour de Longueuil lui donne d’ailleurs une «bonne note», mais rappelle lui aussi que le dossier des taxes foncières « reste à régler ».

Dominic Lamontagne, auteur du livre « La Ferme impossible» y est allé sur Facebook d’un commentaire court, mais très expressif à l’annonce du départ de Laurent Lessard : « Fiouf! »