RSS
Vue Mobile
| Abonnement | Journal virtuel

La Saga Paradis est loin d’être terminée, encore un rebondissement aujourd’hui!

LVA ,

Pierre Paradis

Le député de Brome-Missisquoi, Pierre Paradis, somme la commissaire à l'éthique et à la déontologie de se rétracter.

«Je suis forcé de vous mettre en demeure de rétracter sans délai le communiqué et les propos que vous avez tenus, et de présenter des excuses publiques par voie de communiqué en réitérant que votre rapport n’a pas été adopté et que par conséquent il n’est pas possible d’affirmer que j’ai commis un quelconque manquement», écrit Pierre Paradis, dans un courrier  envoyé hier à Me Ariane Mignolet, commissaire à l’éthique

Hier aussi, Me Ariane Mignolet avait publié un communiqué dans lequel elle dénonçait le rejet de son rapport par le gouvernement libéral et persistait à dire que M. Paradis avait mal utilisé des fonds publics au profit de sa fille et de son gendre.

Pierre Paradis fait savoir aujourd’hui qu’il en appelle au sens de l'état de la commissaire pour qu'elle rétracte « tout propos de nature à le sanctionner et lui causer un tort réputationnel ».

Paradis s’estime lapidé sur la place publique

Pierre Paradis rappelle que «le vote devait conclure de manière finale et définitive le processus prévu au code, et que le député visé ne pouvait être sanctionné d'aucune manière, y compris sur le plan réputationnel ».

On se rappellera qu’au contraire dès le vote en chambre la commissaire à l’éthique a formulé des commentaires publics «à caractère négatif et largement diffusés», que Pierre Paradis juge lapidaires.