RSS
Vue Mobile
| Abonnement | Journal virtuel
Avis public

Laurent Pellerin, André Cécyre et Pierre St-Martin admis au Temple de la renommée de l’agriculture du Québec

LVA ,

Laurent Pellerin

La Corporation du Temple de la renommée de l'agriculture du Québec est fière d'annoncer l’admission en 2018 de messieurs André Cécyre, Laurent Pellerin et Pierre St-Martin, ce dernier à titre posthume. Ces nominations seront soulignées lors du banquet annuel de la corporation qui aura lieu le samedi 29 septembre prochain, au Château Frontenac à Québec. Ces trois (3) personnalités verront leur photographie installée en permanence dans la galerie du Temple de la renommée au Pavillon La Coop situé au 2740, avenue Beauparlant à Saint-Hyacinthe.

Laurent Pellerin, Éleveur de porcs

Grande figure du syndicalisme agricole tant au Québec qu’au Canada, Laurent Pellerin s’est également impliqué au-delà des frontières canadiennes. Éleveur de porcs, ses premières grandes réalisations ont été dans ce domaine. Il a ainsi signé la première convention de mise en marché dans le porc d’abattage et il a piloté la mise en place du Centre de développement du porc du Québec.

À la présidence du l’Union des producteurs agricoles de 1993 à 2007, ses qualités de leader sont indéniables. Il y a laissé une trace indélébile, que ce soit au niveau de son premier cheval de bataille, soit la protection de l’environnement, ou au niveau des travaux qui ont conduit à la création de la Financière agricole du Québec. À plusieurs moments au cours de ses mandats, Laurent Pellerin a défendu des règles de commerce international respectant les producteurs québécois, canadiens et de partout dans le monde.

Ses qualités de rassembleur ont également été mises à profit au cours des années passées à la présidence de la Fédération canadienne de l’agriculture et du Conseil des produits agricoles du Canada. Au cours des 40 dernières années, Laurent Pellerin a permis aux producteurs agricoles d’occuper leur juste place et il a travaillé d’arrache-pied pour que l’agriculture devienne résolument moderne.

André Cécyre, Médecin vétérinaire

André Cécyre est un excellent vulgarisateur qui s’est fait connaître à la grandeur du Québec et du Canada. Ce médecin vétérinaire à la retraite a été pendant plus de 35 ans professeur à la Faculté de médecine vétérinaire afin de former plus de 2000 futurs praticiens dans ce domaine en plus de pratiquer l’agriculture à temps partiel depuis 1978. André Cécyre s’est investi dans sa vie professionnelle à servir les producteurs et à la mise sur pied d’une clinique ambulatoire dynamique reconnue pour son excellence par l’Association des médecins vétérinaires et citée en exemple par les autres facultés. Il a été appelé à partager son expérience de gestion d’une clinique ambulatoire et à participer à des missions visant le démarrage de cliniques au Canada et à l’international. Communicateur hors pair, André Cécyre a écrit nombre d’articles scientifiques et de vulgarisation. Au terme de sa carrière professionnelle, de 2006 à 2015, il a joint la Fédération des producteurs de bovins du Québec en tant que coordonnateur du programme Expertise vétérinaire. Il a ainsi contribué de manière significative au rayonnement de la production bovine québécoise en dehors des frontières du Québec. Travailleur acharné au service des producteurs, il est depuis 2013 président du Salon de l’agriculture.

Pierre St-Martin, Producteur laitier

Pierre St-Martin était un producteur agricole doté d’une grande capacité physique et il était un être infatigable. En 1952, il a quitté la ferme familiale pour acheter sa propre entreprise. Pionnier de l’insémination artificielle au Témiscamingue, il a travaillé fort pour convaincre ses collègues producteurs du bien-fondé de l’amélioration génétique. Pierre St-Martin a sillonné l’Abitibi-Témiscamingue entre 1958 et 1966 pour présenter aux producteurs laitiers les avantages d’un regroupement. Ainsi, en 1966, il est devenu le 1er président du Syndicat des producteurs de lait industriel de l’Abitibi-Témiscamingue jusqu’en 1970.

Afin d’assurer un prix raisonnable pour les producteurs de lait et les consommateurs, un groupe de visionnaires dont Pierre St-Martin, a eu l’idée de créer un système de gestion de l’offre. Il a également été impliqué dans les discussions menant à la création de la Commission canadienne du lait. C’est lors de sa présidence à la Fédération des producteurs de lait industriel du Québec de 1970 à 1978 qu’il marque à jamais le développement de l’agriculture québécoise. Il a ainsi été signataire du premier plan national de commercialisation du lait qui est à la base de la gestion de l’offre et de l’entente pour la fusion des plans conjoints de lait nature et de lait industriel. Cet ardent défenseur du système de gestion de l’offre nous a quittés le 5 mars 2017.