RSS
Vue Mobile
| Abonnement | Journal virtuel
Autosuffisance bandeau

Élargissement du Conseil d’administration et du comité des parrains et marraines de l’Institut Jean-Garon

LVA ,

Simon Bégin, président de l'Institut Jean-Garon

Le président de l’Institut Jean-Garon, M. Simon Bégin, est heureux d’annoncer l’élargissement à la fois du conseil d’administration de l’organisme et de son comité de parrains et marraines.Au sein du conseil d’administration, trois personnes reconnues pour leur engagement envers le monde agroalimentaire québécois se joignent aux membres fondateurs de l’Institut :

 

  • Mme Suzanne Dion. Diplômée en géographie et en sciences de l’éducaition, Mme Dion est consultante en formation, communication et développement des organisations. Elle a occupé plusieurs fonctions dans le monde de l’éducation, notamment à l’ITA de Saint Hyacinthe, et au ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation du Québec où elle fut directrice du Bureau de la répondante à la condition féminine.  Elle fut également secrétaire générale de la Commission sur l’avenir de l’agriculture et de l’agroalimentaire québécois (Commission Pronovost). 
  • Mme Marie Bouillé.  Détentrice d’une formation en géographie et en génie civil, Mme Bouillé a un parcours social, politique et syndical qui l’a amenée à s’engager auprès du monde agricole sur une période d’une trentaine d’années. Elle a ainsi occupé plusieurs postes de direction au sein de l’Union des producteurs agricoles, notamment comme directrice générale de la Fédération des agricultrices. Elle fut également députée du comté d’Iberville à l’Assemblée nationale de 2008 à 2014 et, à ce titre, a occupé la fonction de présidente de la Commission permanente de l’Agriculture de 2012 à 2014.
  • M. Guy Debailleul.  Détenteur d’un doctoral en économie du développement agricole, M. Debailleul est professeur associé au département d’économie agroalimentaire et des sciences de la consommation de la Faculté de l’Agriculture et de l’Alimentation de l’Université Laval après y avoir été professeur titulaire.  Il s’est particulièrement intéressé à l’Impact des politiques agroalimentaires sur l’évolution de ce secteur, tant dans les économies évoluées que dans les pays en développement.  Il a été un important collaborateur de la Commission Pronovost sur l’avenir de l’agriculture et de l’agroalimentaire québécois.

Un lieu de débats

Fondé en novembre 2016, sous la présidence de M. Jean Pronovost, l’Institut Jean-Garon est un organisme à but non lucratif dédié à l’animation dans l’espace public de débats ouverts et éclairés sur les grands enjeux agro-alimentaires. Il s’inspire de l’héritage de l’ancien ministre de l’Agriculture, M. Jean Garon, et des  grandes orientations du Rapport Pronovost en faveur d’une agriculture ‘’plurielle’’ où plusieurs modèles pourront coexister.

Selon M. Bégin, qui a pris récemment la relève de Jean Pronovost, l’arrivée des trois nouveaux membres renforce l’indépendance, l’expertise et l’engagement  de l’Institut envers ces débats qui doivent absolument avoir lieu, y compris sur certains acquis des quarante dernières années. 

Nouveaux parrains et marraine

Dans cette perspective, l’Institut peut également compter sur l’appui de son comité de parrains et marraines formé d’une quinzaine de personnalités venues d’horizons divers mais qui ont en commun d’être reconnues pour leur sagesse et leur engagement social. 

Quatre nouvelles personnes ont accepté de se joindre à ce groupe-conseil.  Il s’agit de :

  • Mme Corinne Gendron, titulaire de la Chaire de responsabilité sociale et de développement durable de l’Université du Québec à Montréal. Mme Gendron a été une des fondatrices de l’École de Montréal de la Responsabilité sociale des entreprises.
  • M. François Rocque, producteur horticole de Laval a été le premier commissaire agroalimentaire en charge de la promotion et du développement des activités agricoles sur l’Île de Laval. Il a déjà été attaché politique de M. Jean Garon.
  • M. Pierre Fournier est un agronome émérite, enseignant, conférencier et vulgarisateur reconnu.  Parmi ses nombreuses réalisations et distinctions, il a fondé et présidé à ses début le Conseil québécois des plantes fourragères et a reçu, il y a deux ans, la médaille du mérite agronomique décernée par l’Ordre des agronomes du Québec.
  • M. Gilbert Normand est un médecin et homme politique à la retraite de la région de Montmagny.  Il a été maire de cette municipalité de 1985 à 1993, puis député fédéral de la circonscription de Bellechasse-Etchemin-Montmagny-l’Islet de 1997 à 2004.  Il fut, entre autres, Secrétaire d’État à l’agriculture sous le gouvernement de Jean Chrétien.

Le rôle des membres du Comité des parrains et marraines est de conseiller l’Institut sur ses orientations, de l’appuyer à travers leurs réseaux de contacts  et, à l’occasion, de participer à ses activités.  Sans être liés à toutes et chacune des positions de l’Institut, les parrains et marraines adhèrent à son orientation générale en faveur d’une agriculture ‘’plurielle’’.