RSS
Vue Mobile
| Abonnement | Journal virtuel

La guerre des prix: Amazon en cause

LVA ,

Selon le site Novethic, les alliances dans la grande distribution se multiplient. Début juillet, alors que politiquement entre l’Europe et la Grande-Bretagne on serait à l’heure du Brexit, Tesco et Carrefour, le numéro 1 britannique et le numéro 1 européen ont annoncé qu’ils mutualisaient leurs efforts. Objectif :  casser les prix chez les fournisseurs, une manière de contrer l'arrivée du géant de l'e-commerce, Amazon, dans le secteur alimentaire.

Carrefour et Tesco ont annoncé un partenariat stratégique dans leurs achats rappelle le site Novethic. «L’accord, conclu sur trois ans, concerne "l’achat en commun de produits de marque propre et de biens non marchands", hors produits frais. Le but est "d'améliorer la diversification et la qualité des produits à des prix encore plus bas au bénéfice des clients, augmentant ainsi la compétitivité des deux enseignes", explique Carrefour».

En Europe de l’ouest, le premier détient 6 % du marché de l’alimentaire, le deuxième 5 %. En s’alliant, Carrefour et Tesco vont peser 8 % du marché.

Pour Nathalie Berg, experte au cabinet NBK Retail : «Ce partenariat Tesco/Carrefour est surtout une réponse à l’arrivée d’Amazon dans l’alimentaire». 

Amazon en plus de son partenariat récent avec les magasins Monoprix pour entrer dans le marché français a aussi  racheté Whole Foods aux États-Unis. «Et comme à son habitude, il a choisi d’y casser les prix en imposant une baisse de 25 % des tarifs à ses fournisseurs» de dire Novethic.

Même si Tesco et Carrefour se veulent rassurant pour les producteurs locaux qui ne seraient pas touchés par cette nouvelle dynamique à la baisse pour les prix à l’achat auprès de fournisseurs, le doute persiste chez plusieurs.

Le PDG de Vente-privée.com, Jacques-Antoine Granjon disait il y a déjà deux ans: "Aujourd’hui je me rends compte que Amazon va tuer les distributeurs. Oh pas demain, pas dans dix ans, mais à terme, tous les grands groupes qui aujourd’hui font de la distribution classique, vont mourir", selon ce que rapporte le site Novethic.