RSS
Vue Mobile
| Abonnement | Journal virtuel

Stéphane Billette, le prochain ministre de l’Agriculture?

Yannick PATELLI ,

Stéphane Billette, en route vers le siège de ministre de l'Agriculture ?

Stéphane Billette, actuellement ministre délégué aux Petites et Moyennes Entreprises, à l’Allègement réglementaire et au Développement économique régional ne manque pas une occasion en ce moment pour faire valoir son intérêt pour l’agriculture. Billette : prochain ministre de l’Agriculture ?

On sait que lorsqu’il était whip en chef, il ne négligeait aucune option dans le monde agricole, gardant ses contacts avec le syndicat officiel L’UPA, mais ne se privant pas de donner des conférences dans les assemblées du Conseil des entrepreneurs agricoles (CEA).

Récemment, le 10 juillet dernier, il était au lancement des studios de LVATV, la seule téléweb agricole du Québec où il n’hésitait pas à mettre de l’avant sa passion pour l’agriculture depuis son enfance puisque, comme on le sait, son père avait une ferme et une concession de machinerie agricole. Il a rappelé aussi lors de cette soirée dans les locaux de La Vie agricole, LVATV et de l’Institut Jean-Garon que l’agriculture est le secteur le plus important au Québec dont on parle si peu.

Aujourd’hui il vient d’initier sur Facebook la mise en ligne de courtes vidéos dans lesquelles il se dévoilera au fil des prochains mois jusqu’aux élections. La première parle de son enfance et de son intérêt pour le sport (on le sait athlète), mais aussi de son intérêt pour son enfance à la ferme.

Dans les premiers jours de juillet on l’a vu aussi participer à des annonces en lien avec le monde agricole notamment auprès de la ministre de l’Environnement, Isabelle Mélançon.

Le poste de ministre de l’Agriculture est peut-être convoité par d’autres leaders dans le parti libéral, mais il semble clair que Stéphane Billette ait décidé de prendre les devants pour se positionner comme il le faut lorsque Philippe Couillard fera son choix de gouvernement s’il est réélu.

Certes il reste encore deux mois et demi avant les élections et personne ne peut prédire quel parti formera le prochain gouvernement.

Toutefois la Coalition Avenir Québec (CAQ) qui caracole dans les sondages depuis des mois et qui n’a encore jamais chuté depuis qu’on parle des élections vivra probablement quelques journées sombres : c’est un scénario quasi obligatoire dans le déroulement d’une campagne !

Bien évidemment d’autres candidats et candidates en campagne visent aussi le poste de ministre de l’Agriculture : c’est probablement le cas d’André Villeneuve, critique agricole au parti québécois même si le PQ peine dans les sondages depuis des mois. Et c’est assurément le cas de Sylvie D’Amours (CAQ) qui, ça se sait, se verrait bien comme ministre de l’Agriculture, la deuxième femme après Françoise Gauthier dans toute l’histoire politique du Québec.

Il est certain que ces divergences sur certains points de vue avec son chef François Legault, notamment quant aux relations de la CAQ avec la diversité syndicale, pourraient lui donner du fil à retordre si elle devenait ministre, mais on sait aussi que c’est une femme de caractère qui pourrait aussi prouver son leadership une fois nommée, ce qui lui manque un peu depuis les quelques sorties de Legault toutes favorables à la puissance syndicale de l’UPA !