RSS
Vue Mobile
| Abonnement | Journal virtuel

Le yogourt et la gestion du poids



COMMUNIQUÉ - BETHESDA, MD, le 18 juin 2013 /CNW/ - De plus en plus de preuves établiraient un lien entre la consommation de yogourt et l'amélioration de la santé, et des recherches supplémentaires sont déjà en cours pour identifier le lien scientifique qui associe le yogourt et ses bienfaits potentiels sur la santé, affirment les scientifiques. Des spécialistes internationaux en nutrition se sont réunis dans le cadre du premier Sommet mondial sur les effets du yogourt sur la santé, tenu à Boston le 24 avril 2013, pour faire le point sur la situation actuelle de la science concernant les effets bénéfiques du yogourt sur la santé et pour identifier les lacunes de la recherche qui doivent être corrigées au sein de la communauté scientifique.

Pour consulter les ressources multimédias associées à ce communiqué, visitez le
http://www.multivu.com/mnr/61206-american-society-nutrition-health-effects-yogurt-weight-chronic-disease

(Photo: http://photos.prnewswire.com/prnh/20130618/MM19781-INFO-g)

Le yogourt est une excellence source de protéines et de nutriments essentiels tels que le calcium, le potassium et le magnésium, en plus de contenir des bactéries saines (probiotiques). Le profil nutritif unique du yogourt a d'ailleurs poussé le milieu scientifique à mener d'autres recherches afin d'évaluer son efficacité dans plusieurs domaines, notamment la santé des os et des intestins, le diabète, les mécanismes de régulation du poids corporel, le cancer et les maladies cardiovasculaires.

Une bonne partie des connaissances que l'on possède au sujet des éventuels effets bénéfiques du yogourt sur la santé sont tirées d'études portant sur la consommation totale de produits laitiers, y compris le lait et le fromage. Or, peu d'études se sont penchées spécifiquement sur le yogourt.

La consommation de produits laitiers est associée à un risque moins élevé de développer certaines des maladies les plus courantes et dispendieuses de notre société moderne, soit le diabète, l'hypertension et le cancer.[1],[2],[3] Plus précisément, il a été montré que la consommation de lait de culture et de yogourt contribuait à réduire le risque de développer le cancer de la vessie[3], le risque de crise cardiaque et de maladie du cœur ainsi que la pression artérielle.[4],[5]

Plusieurs études ont également montré que la consommation de yogourt pouvait aider à la gestion du poids. Une étude prospective menée sur trois cohortes regroupant plus de 120 000 adultes aux États-Unis a montré en effet que la consommation de yogourt, de fruits, de légumes et de grains entiers était associée à une prise de poids moins significative au fil du temps, le yogourt s'avérant être le facteur le plus important.[6] Une autre étude a montré que la consommation de yogourt pouvait limiter les gains de poids et l'augmentation du tour de taille avec le temps.[7]

« Les recherches actuelles concernant les bienfaits potentiels du yogourt sur la santé sont encourageantes, et nous avons hâte d'en apprendre davantage sur la contribution unique qu'il peut apporter aux individus et à la santé de la population en général », souligne Sharon M. Donovan, Ph.D., R.D., ancienne présidente de l'ASN et professeure de nutrition à l'Université de l'Illinois. « Notre objectif avec cette initiative est de documenter ce que nous savons et ce que nous ignorons afin de guider nos futurs efforts de recherche. »

« Nous sommes stimulés par le dernier sommet et nous nous réjouissons à l'idée d'entretenir des discussions et de partager les résultats des nouvelles recherches en vue des prochains événements scientifiques », indique pour sa part le prof. Raanan Shamir, M.D., président de Danone Institute International.

Le premier Sommet mondial sur les effets du yogourt sur la santé fait partie de l'initiative pluriannuelle Yogurt in Nutrition Initiative (YINI), une collaboration mondiale entre l'American Society for Nutrition, Danone Institute International et The Nutrition Society au Royaume-Uni qui a pour objectif d'évaluer les données actuelles concernant les bienfaits nutritionnels du yogourt. À l'aide de conférences scientifiques et d'activités de soutien annuelles, cette initiative vise à stimuler de nouvelles recherches et à communiquer les renseignements scientifiques disponibles aux professionnels de la santé et à la population.

Lors du sommet, les experts ont discuté du besoin de mener des études examinant avec précision les attributs du yogourt sur la santé, le rôle essentiel joué par les produits laitiers dans une saine alimentation ainsi que les effets du yogourt sur des populations spécifiques, notamment les jeunes et les aînés. L'organisme américain Dairy Research Institute a aussi collaboré à ce sommet inaugural.

Pour en savoir plus, visitez le www.nutrition.org/yogurt.

À propos d'American Society for Nutrition
Établie en 1928, l'American Society for Nutrition (ASN) est un organisme éducatif, scientifique et multidisciplinaire à but non lucratif qui se consacre à faire avancer la recherche sur la nutrition afin d'améliorer la santé publique. ASN favorise la collaboration entre les chercheurs en nutrition, en médecine et dans les domaines scientifiques connexes, en plus d'encourager la création, la traduction et la diffusion des connaissances en matière de nutrition. Comptant plus de 4 900 membres dans plus de 65 pays, ASN fait progresser l'excellence de la profession de nutritionniste et de la recherche sur la nutrition grâce à ses publications, son enseignement, ses affaires publiques et ses programmes d'adhésion.

À propos de Danone Institute International
Danone Institute International est un organisme à but non lucratif dont la mission est de perfectionner et de transmettre le savoir scientifique sur l'alimentation et la nutrition pour le bien de la santé publique. Pour atteindre ces objectifs, Danone Institute International soutient les initiatives de recherche et les programmes de formation en matière d'alimentation et de nutrition pour les professionnels de la santé et de l'enseignement, et diffuse de l'information sur l'alimentation et la nutrition à l'ensemble de la population.

À propos de The Nutrition Society
The Nutrition Society (NS) a été créée en 1941 « pour faire avancer l'étude scientifique de la nutrition ainsi que ses applications au maintien de la santé humaine et animale ». Elle a comme vision de mener le développement, la diffusion et la promotion des sciences de la nutrition dans la communauté mondiale surtout par le biais d'activités de publication de revues savantes mondialement reconnues; en organisant des rencontres scientifiques; en publiant des manuels sur la science de la nutrition; et en fournissant des services éducatifs et de formation. Établie au Royaume-Uni et comptant 2 800 membres à travers le monde, The Nutrition Society est la plus grande société savante dans le domaine de la nutrition en Europe. Visitez-nous au www.nutritionsociety.org ou écrivez à : press@nutsoc.org.uk.

À propos du Dairy Research Institute®
Le Dairy Research Institute a été établie sous la direction des exploitants de ferme laitière d'Amérique qui ont à cœur la recherche dans les domaines de la nutrition, des produits et de la durabilité. Le Dairy Research Institute est un organisme à but non lucratif 501(c)(3) qui a pour objectif d'accroître les investissements et l'accès de l'industrie laitière à la recherche technique nécessaire afin de stimuler l'innovation et la demande pour les produits et les ingrédients laitiers à l'échelle mondiale. L'institut travaille et collabore avec des partenaires industriels, universitaires, gouvernementaux et commerciaux afin de faire avancer la recherche pré-concurrentielle sur la nutrition, les produits et la durabilité pour le compte de l'Innovation Center for U.S. Dairy®, du National Dairy Council® et d'autres partenaires. Le Dairy Research Institute est principalement financé par le programme de prélèvement national pour les produits laitiers, géré par Dairy Management Inc™

[1] Sluis I, et al. The amount and type of dairy product intake and incident type 2 diabetes: results from the EPIC-InterAct Study. Am J Clin Nutr. Août 2012; 9(2):382-390. Résumé disponible au : http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/22760573

[2] Alonso, A et al. Low-fat dairy consumption and reduced risk of hypertension: the Seguimiento Universidad de Navarra (SUN) cohort. Am J. Clin Nutr. Novembre 2005; 82(5):972-9. Résumé disponible au : http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/16280427

[3] Larsson, S et al. Cultured milk, yogurt, and dairy intake in relation to bladder cancer risk in a prospective study of Swedish men and women. Am J Clin Nutr. Octobre 2008; 88(4):1083-1087. Résumé disponible au : http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/18842797

[4] Wang H, Livingston K, Fox CS, Meigs J, Jacques PF. Yogurt consumption is associated with better diet quality and metabolic profile in American men and women. Nutr Res (2012) http://dx.doi.org/10.1016/nutres.2012.11.009

[5] Patterson E, Larsson S, Wolk A, Akesson A. Association between dairy food consumption and risk of myocardial infarction in women differs by type of dairy food. J Nutr 2013;143:74-79.

[6] Mozaffarian et al. N Engl J Med 2011; 364:2392-2404

[7] Jacques PF, Wang H, Rogers GT, Fox CS, Meigs J. Yogurt Consumption Is Associated With Longitudinal Changes of Body Weight and Waist Circumference: the Framingham Heart Study (FHS) Ann Epidemiol 2012;22:673

SOURCE : American Society for Nutrition