RSS
Vue Mobile
| Abonnement | Journal virtuel

L'Institut canadien des politiques agroalimentaires présente une voie à suivre pour une croissance soutenue à long terme

LVA ,

Le 22 juin dernier, l’'Institut canadien des politiques agroalimentaires (ICPA) publie aujourd'hui son rapport sur les facteurs à prendre en considération pour atteindre les objectifs du deuxième « rapport Barton », publié par le Conseil consultatif en matière de croissance économique du gouvernement fédéral. Le Conseil, dirigé par Dominic Barton, a fixé comme objectif que le Canada exporte pour 75 milliards de dollars de produits agroalimentaires d'ici 2027, ce qui ferait à peu près doubler la part des exportations du Canada en une décennie et ferait du Canada le « leader mondial de confiance pour des aliments sûrs, nourrissants et durables au XXIe siècle ». L'ICPA s'est posé la question suivante : « Comment concrétiser la vision présentée par le rapport Barton pour le secteur de l'agriculture et de l'agroalimentaire canadien? »

Le rapport de l'ICPA indique ce que des intervenants et des experts en la matière ont affirmé lors d'une série d'ateliers à Saskatoon, à Guelph et à Ottawa. Ces discussions, organisées avec des partenaires du secteur agroalimentaire, ont fourni des conseils judicieux au sujet d'une vision de la croissance durable à long terme, plutôt qu'une perspective façonnée ou caractérisée par des solutions rapides.

« Nous devons repenser notre façon de voir le secteur pour l'avenir, a déclaré Don Buckingham, président-directeur général de l'ICPA. Le secteur de l'agriculture et de l'agroalimentaire a toujours été un secteur dynamique, qui joue un rôle majeur dans notre bien-être économique. Aujourd'hui plus que jamais, le secteur est au cœur de nos aspirations pour l'avenir de notre pays; il est temps pour nous de lui accorder l'importance qu'elle mérite. »

Le rapport met en lumière des informations utiles à propos des possibilités, des défis, des risques et des compromis auxquels le secteur est confronté. Plus important encore, il comporte des observations importantes et nécessaires pour libérer cette « croissance de qualité » future qui préserve le capital naturel tout en faisant progresser la confiance, la santé et le bien-être des consommateurs canadiens, permettant ainsi au Canada de devenir une puissance de l'agriculture et de l'agroalimentaire.

« Nous sommes reconnaissants des efforts de tous les participants à l'atelier, a ajouté monsieur Buckingham. Le deuxième rapport Barton a marqué le début d'une discussion de fond portant sur ce à quoi devrait ressembler une croissance durable à long terme de la production agroalimentaire au Canada. Ce rapport fournit aux Canadiens certains des "cadrans du tableau de bord" qui favoriseront la création de bénéfices économiques et une croissance de qualité dans le secteur. »

Rapport de l'ICPA : La vision d'avenir Barton : optimisation de la croissance dans le secteur agroalimentaire canadien