RSS
Vue Mobile
| Abonnement | Journal virtuel
CLD Napierville Autosuffisance bandeau

Enquête: Le saumon OGM de nouveau dans les assiettes du Québec

LVA ,

 L’organisation Vigilance OGM s’est exprimée à nouveau cet été et s’est dite «scandalisée de constater que les Québécois et les Québécoises jouent de nouveau le rôle de cobaye pour le saumon génétiquement modifié (GM)».

Vigilance OGM rappelle que la compagnie Aquabounty qui produit le saumon génétiquement modifié a indiqué, dans son rapport trimestriel rendu public en août, avoir vendu sa deuxième cargaison de saumon GM lors du second trimestre 2018.

«On peut y lire qu’elle a réalisé des ventes pour un montant de 47,898 $[1]. Cette vente correspond à celle décrite sur le site de Statistique Canada[2], qui précise que 4 658 kg de saumon en provenance du Panama ont été vendus au Québec en mai 2018».

« On savait déjà que les Québécois et Québécoises avaient été les premiers consommateurs du monde d’un animal génétiquement modifié. On sait maintenant qu’ils restent les seuls », s’insurge Thibault Rehn, coordinateur de Vigilance OGM.

« Qu’attend le gouvernement québécois pour garantir la transparence en instaurant l’étiquetage obligatoire des OGM ? » ajoute-t-il ?

 « À l’approche des élections, les différents partis entendent-ils les demandes de la population de mettre en place un étiquetage obligatoire des OGM rapidement ? » s’interroge Thibault Rehn.

Vigilance OGM rappelle que le Canada demeure le seul pays au monde où il est possible de consommer du saumon GM, soit le premier animal génétiquement modifié arrivé sur le marché. «En tant qu’unique réseau au Québec travaillant sur ces enjeux, Vigilance OGM continuera d’enquêter afin de découvrir plus précisément dans quels épiceries, institutions ou restaurants ce saumon GM finit par se retrouver» ont-ils fait savoir par communiqué.