RSS
Vue Mobile
| Abonnement | Journal virtuel
CLD Napierville Autosuffisance bandeau

960 kms de drains pour la cause

LVA ,

Chez Soleno, se dépasser pour son prochain et bousculer les conventions, c’est devenu en quelque sorte une seconde nature! Ainsi, quand ce leader dans la maîtrise de l’eau pluviale a choisi d’appuyer la Fondation du cancer du sein du Québec, pas question de se contenter de signer un chèque. Le plan? Retourner en laboratoire afin de transformer son rouleau de drain de 4 pouces noir de 1,2 km de long en un tuyau de la couleur du ruban rose. Lancée le 29 août à Expo-champs, et ayant pour porte-parole Errol Duchaine, la campagne de financement se déroulera principalement en octobre — le mois de la sensibilisation au cancer du sein — et a pour objectif d’amasser plus de 45 000 $.

 

Cultiver la santé : un geste d’éclat pour sensibiliser

Transformer un produit conventionnel en quelque chose d’extraordinaire afin de diriger l’attention vers un message de sensibilisation, telle est l’idée derrière les drains roses. C’est avec cet objectif en tête que l’équipe de Soleno a travaillé à développer une nouvelle résine spécialement pour le projet. En plus des dons amassés, la campagne vise à sensibiliser la population à la cause d’une manière hors du commun. Parce qu’un drain rose de 1,2 km voyageant sur l’autoroute, ça éveille forcément la curiosité!

Un homme pour entamer le dialogue avec elles

Pourquoi un homme pour parler du cancer du sein? Pourquoi pas! Lorsqu’Errol Duchaine a été approché pour se joindre à la campagne, il a immédiatement été interpellé. Peu de temps auparavant, la nouvelle tombait pour lui : une proche entamait le combat contre le cancer du sein. Mais est-ce qu’un homme peut parler à la place des femmes, puisque ce sont des femmes qui, en grande majorité, auront à livrer ce combat? Ce à quoi M. Duchaine répond non. Avec cette campagne, il ne parle pas à leur place, mais bien avec elles. Il parle également au nom de tous ces hommes qui les accompagnent dans cette épreuve.

La vérité, c’est qu’on a tous une mère, une soeur, une amie... et qu’une femme sur 8 sera aux prises avec la maladie au cours de sa vie. Le cancer du sein n’a pas de genre. Il touche tout le monde, directement ou collatéralement.

Soleno et Errol Duchaine, un duo gagnant

Lorsqu’est venu le temps de trouver une voix pour porter la campagne, le nom d’Errol Duchaine s’est imposé de lui-même. C’est un fait, le journaliste, conférencier et ex-animateur de La semaine verte a côtoyé le milieu agricole durant de nombreuses années, et demeure très attaché à ce secteur d’activités. Lorsqu’il a constaté la longue tradition d’implication sociale de Soleno, il n’en fallait pas plus pour qu’il saute dans l’aventure.

S’impliquer socialement, faire les choses autrement : au coeur de l’ADN de Soleno

L’implication sociale a toujours fait partie de l’ADN de Soleno. Une tradition que perpétue Alain Poirier avec son équipe depuis son arrivée à la tête de l’entreprise, en 1989. Cette fois-ci, il repousse les limites avec ce projet plus grand que nature qui touche particulièrement la Fondation :

« C’est un leadership important. Parce que c’est se donner beaucoup de mal alors qu’on aurait pu faire un don, on aurait pu faire différemment. C’est un engagement d’une grande générosité, d’une grande humanité. » a déclaré Nathalie Tremblay, MBA et Présidente-directrice générale de la Fondation