RSS
Vue Mobile
| Abonnement | Journal virtuel

La gestion de l’offre s’invite en fin de débat des chefs

Yannick PATELLI ,

Les 4 chefs des partis politiques représentés à l’Assemblée nationale, Jean-François Lisée pour le Parti Québécois, François Legault pour la Coalition Avenir Québec, Manon Massé pour Québec solidaire et Philippe Couillard pour le Parti libéral débattaient ce soir sur le plateau de Radio-Canada, dans le cadre du premier débat des chefs organisé pendant la campagne électorale actuelle au Québec. En fin de soirée le sujet de la gestion de l’offre a été évoqué par Philippe Couillard qui a rappelé à François Legault son absence au bureau de l’UPA lors de la conférence commune pour défendre la gestion de l’offre la semaine passée.

François Legault s’est défendu en précisant qu’il avait pris soin de contacter l’équipe du Premier ministre la veille de la conférence et qu’il n'avait pas pu savoir si M.Couillard s'y rendait. Jean-François Lisée s’est étonné que François Legault ait eu besoin de se valider auprès du Premier ministre avant de prendre une décision. Jean-François Lisée a aussi souligné que l’invitation de l’UPA avait été faite le mardi précédent la conférence commune du vendredi et que M.Legault aurait eu l’opportunité comme les autres chefs de décider d’y aller.

Manon Massé a déclaré qu’il faut garder la gestion de l’offre, mais dans un Québec indépendant. Ce à quoi Philippe Couillard lui a expliqué que la gestion de l’offre ne peut exister sans le Canada : « La gestion de l’offre ne peut exister qu’à l’intérieur de la fédération canadienne, car le Québec produit 45 % du lait au Canada, mais n’en consomme que 25 %».

Sur ce point François Legault s’est dit en accord avec le Premier ministre Philippe Couillard.