RSS
Vue Mobile
| Abonnement | Journal virtuel

Enfin Laurent Lessard!

Yannick PATELLI ,

Laurent Lessard

Laurent Lessard le ministre de l’Agriculture sortant sera au débat organisé demain par l’Institut Jean-Garon à L’ENAP à Québec à 19h.

Après le passage du premier ministre Philippe Couillard au studio de LVATV et à l’Institut Jean-Garon, ce dernier avait assuré Simon Bégin, président de l’Institut Jean-Garon, qu’un représentant libéral serait présent pour défendre le bilan et la vision des enjeux agricoles du Québec lors de ce seul débat national sur l’agriculture pendant la campagne électorale.

Philippe Couillard lorsqu’il a su que Stéphane Billette, le libéral le plus visible dans le monde agricole ces derniers mois, ne pouvait se rendre au débat de l’Institut Jean-Garon, parce que retenu dans son comté pour un autre débat, a évoqué la possibilité de s’y rendre lui-même.

Finalement vendredi après-midi, L’Institut apprenait que c’est Laurent Lessard qui viendrait défendre son bilan et parler d’avenir agricole sous un ciel libéral.

Il a l’avantage de bien connaître le MAPAQ et ses actions pour y être passé 4 fois ces dernières années, mais il vit avec l’inconvénient d’être perçu comme un ministre de passage à chaque fois qu’il a occupé le bureau du 200 chemin Sainte-Foy : un ministre qui n’aura jamais implanté une politique de changement pour moderniser la situation du monde agricole, un bon serviteur comme disait de lui récemment l’ancien ministre de l’Agriculture, Yvon Picotte, sur le plateau de LVATV.CA. Laurent Lessard ne se représente pas, il est donc fort probable qu’il vienne plus pour défendre son bilan que pour nous en apprendre sur l’avenir agricole.

Les autres partis seront demain soir représentés par leurs critiques agricoles officiels, Sylvie D’Amours, pour la Coalition Avenir Québec qui elle devra vivre avec les contradictions de son parti  sur certains enjeux et André Villeneuve, pour le Parti Québécois, qui de son côté devra pour  sa part démontrer que son organisation politique peut parfois avoir une philosophie indépendante de celle de l’UPA ce qui a rarement été démontré au fil des dernières années. La surprise pourrait venir de Québec solidaire qui sera représenté par Nicolas Chatel-Launay, ce jeune qui à 27 ans, et maintenant armé de son baccalauréat en science de l’Agriculture de l’Université McGill, en est à sa troisième élection provinciale sous  la même bannière.

Quoi qu’il en soit, un beau débat en perspective animé par François Guénette accompagnée des panellistes : Guy Debailleul, ancien professeur à l’Université Laval et vice-président de l’Institut Jean-Garon; Simon Bégin, président de l’Institut Jean-Garon; Denise Proulx, journaliste agricole et moi-même, éditeur de La Vie agricole.