RSS
Vue Mobile
| Abonnement | Journal virtuel
Autosuffisance bandeau

QS : C’est quoi la patente se demandait déjà Mathieu Bock-Côté en 2017 ? Québec solidaire lui répond !

LVA ,

Nicolas Chatel-Launay

Dans un texte écrit pour La Vie agricole en septembre 2017, Mathieu Bock-Côté se demandait : « Comment fonctionne Québec Solidaire ?». Il écrivait alors : « C’est peut-être la culture politique de Québec solidaire qu’il convient de questionner. GND, pour justifier son retournement, a prétexté avoir mal compris la position de son parti. Ne nous moquons pas trop vite de cette affirmation qui a quelque chose de loufoque. Elle nous rappelle le revirement de Québec solidaire autour de la convergence souverainiste. Elle témoigne d’une pratique politique plus obscure qu’on ne le croit.»

Au sujet du revirement de Gabriel Nadeau-Dubois POUR puis CONTRE le monopole syndical, Mathieu Bock-Côté poursuivait :  «(…) A-t-il été ramené à l’ordre par les gardiens de la doctrine du parti, c’est-à-dire le fameux Politburo dénoncé par Jean-François Lisée au moment des négociations avortées entre le PQ et QS? Il ne s’agit pas de jouer au grand investigateur mais de comprendre quel est vraiment le mode de prise de décision chez QS. Quelle autonomie est concédée à ses leaders? ».

Nicolas Chatel-Launay, le représentant de Québec solidaire en agriculture qui s’est d’ailleurs démarqué très positivement lors du débat de l’Institut Jean-Garon lundi dernier, a réagi aujourd’hui à la lecture de ce texte réapparu dans les lectures les plus prisées aujourd'hui sur le site de La Vie agricole en rappelant dans un tweet adressé à Mathieu Bock-Côté : «Vous trouverez facilement de l'information sur les élu-e-s qui font rouler le parti au quotidien ici: https://quebecsolidaire.net/page/instances-democratiques …. On appelle ça la démocratie @mbockcote et c'est loin d'être obscur».

Sur le lien envoyé par M.Chatel-Launay on peut lire :«Il y a trois paliers d’organisation à Québec solidaire : local, régional et national. Au niveau national, le congrès est l’instance ultime où se prennent les décisions. Il existe aussi une instance intermédiaire, le conseil national. Entre les instances nationales, le Comité de coordination national (CCN) et le Comité exécutif prennent les décisions politiques. À tous les niveaux, la parité femme-homme est mise en pratique. Toutes les personnes membres de Québec solidaire sont membres de facto d’une association locale et/ou d’une association régionale et y ont un droit de vote. Pour participer aux décisions démocratiques nationales et représenter les membres de son association, les membres doivent être nommés délégués en assemblée générale d’association locale ou régionale, et ce, pour chaque instance nationale. (…)

La liste attachée à ce lien présente une dizaine de personnes :

  • Deux porte-parole, Manon Massé et Gabriel Nadeau-Dubois;
  • Nika Deslauriers à la présidence;
  • Gaëtan Chateauneuf,  responsable du secrétariat général;
  • Claude Généreux, responsable de la trésorerie et du financement;
  • Simon-Tremblay-Pépin, responsable de la mobilisation;
  • Anne-Marie David, responsable à la liaison avec les associations
  • André Frappier, responsable des communications
  • Ludvic Moquin-Beaudry, responsable aux élections
  • Marie-Josée Forget, responsable à la formation
  • Benoit Renaud, responsable aux orientations
  • Nadine Beaudoin, responsable de la coordination générale

Etc.

 

Mathieu Bock-Côté