RSS
Vue Mobile
| Abonnement | Journal virtuel
Autosuffisance bandeau

Situation alarmante pour les producteurs de porcs dit la CAQ

LVA ,

Luc Porvençal, candidat caquiste dans Beauce-Nord

«L’inaction libérale met en péril de nombreuses fermes de la Beauce» selon la candidat caquiste de ce comté, Luc Provençal.

Le 4 septembre dernier, les Éleveurs de Porcs du Québec demandaient aux gouvernements québécois et canadien de prendre des mesures rapides et exceptionnelles pour aider les entreprises porcines à survivre dans la crise qu’ils traversent.

«Aujourd’hui, je veux signifier mon appui et ma solidarité aux éleveurs de porcs en ces temps économiquement difficiles. Je suis inquiet face à la situation que vivent les propriétaires de ces entreprises. La vitalité de nos entreprises agricoles constitue le fondement de nos collectivités d’aujourd’hui et de demain. Il est impératif d’agir rapidement. Je vous rappelle qu’en Beauce, nous dénombrons 571 éleveurs. Ce sont 3 614 emplois qui sont générés par la filière porcine. Les retombées économiques sont évaluées à 359 millions» de dire Luc Provençal, candidat CAQ dans Beauce-Nord.

«Il est important de signaler qu’au sud de la frontière, l’administration Trump a annoncé récemment une aide de 12 milliards de dollars, dont 559M$ en rachat de viande porcine ainsi qu’une somme de 8$ par porc pour la moitié des bêtes en inventaires au 1er août. À la mi-août, le gouvernement québécois a annoncé des mesures de 863M$ en réponse à la guerre commerciale américaine, mais elle n’a prévu aucune mesure pour le secteur porcin, un des secteurs les plus touchés par ce conflit» ajoute-t-il.

«On peut se poser la question suivante : voulons-nous vraiment laisser les éleveurs de porcs québécois perdent des sommes d’argent importantes sans réagir? Voulons-nous voir des entreprises fermer par manque de liquidité? Personnellement, je dis qu’il y a urgence d’agir» s’exclame M.Provençal.

«La CAQ s’engage à travailler rapidement à venir en aide aux éleveurs de porcs une fois au pouvoir. Par la suite, nous allons entreprendre des discussions avec les éleveurs et les transformateurs afin de trouver une solution équitable à long terme Les éleveurs de porcs doivent pouvoir bénéficier d’un meilleur prix et les transformateurs doivent partager une part plus juste du risque. Par cette prise de position, je veux que l’industrie agricole, particulièrement les éleveurs porcins, retiennent qu’ils auront un allié à l’Assemblée nationale advenant mon élection à titre de député de Beauce-Nord le 1er octobre prochain», conclut-il.