RSS
Vue Mobile
| Abonnement | Journal virtuel
Autosuffisance bandeau

Agropur prend acte des concessions accordées dans le nouvel Accord États-Unis-Mexique-Canada (AEUMC)

LVA ,

René Moreau

 Agropur constate avec déception que l’industrie laitière a encore été utilisée comme monnaie d’échange dans la renégociation de l’entente commerciale entre le Canada, les États-Unis et le Mexique.

 

« En concédant encore, le Canada entraînera des répercussions importantes pour nos membres situés dans cinq provinces et l’ensemble de l’industrie laitière canadienne, a déclaré René Moreau, président d’Agropur. Ces nouvelles concessions s’ajoutent à ce qui a été octroyé récemment, soit les quotas d’importation dans le cadre de l’accord Canada-Europe (AECG) ainsi que les concessions dans le Partenariat transpacifique (PTPGP). L’effet cumulatif de ces concessions ne sera pas sans impact sur l’industrie laitière. Les changements constants dans les ententes commerciales auxquelles participe le Canada augmentent le niveau d’incertitude et rendent très complexe la planification à long terme de nos investissements dans nos infrastructures canadiennes ».

« Dès que les textes finaux de l’entente seront disponibles, nous serons en mesure de mieux évaluer l’ensemble des répercussions de cet accord. Nous demeurons également en attente des détails quant aux mesures compensatoires annoncées par le gouvernement. L’attribution des contingents tarifaires sera un élément essentiel permettant d’atténuer l’impact sur les transformateurs, a ajouté M. Moreau. Malgré ce contexte, la Coopérative demeure toujours engagée à desservir les Canadiens en leur offrant des produits laitiers faits de lait canadien. »