RSS
Vue Mobile
| Abonnement | Journal virtuel
ITA

Première serre ultramoderne de poivrons de serre au Québec



COMMUNIQUÉ - Sainte-Clotilde-de-Châteauguay (Québec), le 31 mai 2013 – M. le Sénateur Jean-Guy Dagenais, au nom du ministre de l’Industrie et ministre d’État (Agriculture), M. Christian Paradis, et le vice-premier ministre et ministre de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation, M. François Gendron, sont heureux d’annoncer l’attribution d’un soutien financier de 440 000 dollars aux Serres Lefort pour la mise en place d’une vitrine technologique dans la production de poivrons de serre destinés au marché québécois.

L’aide est accordée en vertu du Programme de soutien aux stratégies sectorielles de développement, financé en vertu de l’entente Canada-Québec relative au fonds Agri-flexibilité. La serre d’une superficie de 2,4 hectares a été construite à la fine pointe des dernières technologies. Elle a récemment livré ses premiers poivrons qui sont commercialisés sous la marque VÔG. L’expertise acquise devrait permettre l’expansion de cette nouvelle production au Québec.

« Cet investissement du Plan d’action économique du Canada aidera cette serre à devenir plus performante et à augmenter les ventes de légumes locaux. Cet appui au développement et à l’adaptation de ce secteur d’activité agroalimentaire est aussi un soutien accordé à l’agriculture en tant que moteur économique central et vise à assurer la compétitivité du secteur à long terme », a déclaré M. Dagenais.

« Cette serre est un bel exemple concret de ce que nous visons avec la Politique de souveraineté alimentaire que nous venons de dévoiler : une offre de produits québécois de qualité pour le consommateur et une production réalisée de façon durable, puisque toute l'énergie servant au chauffage vient d'un système à base de biomasse. Finalement, c'est l'économie du secteur bioalimentaire qui est ainsi dynamisée, avec la création d'une vingtaine d'emplois », a expliqué M. Gendron.

Le gouvernement du Québec veut donner au secteur serricole les moyens d’être plus compétitif et concurrentiel. À ce sujet, rappelons que la première ministre du Québec, Mme Pauline Marois, a annoncé lors du dévoilement de la Politique de souveraineté alimentaire, que les entreprises serricoles allaient bénéficier d’un accès à des tarifs d’électricité adaptés. Ces tarifs pourraient leur permettre de réduire d’environ 25 % leurs coûts énergétiques.

Rappelons que les gouvernements du Canada et du Québec ont annoncé, le 25 mars 2011, la signature du Programme de soutien aux stratégies sectorielles de développement, qui comporte un investissement de 16,7 millions de dollars sur une période de 4 ans. Ce programme vise à appuyer tant l’adaptation que l’essor des secteurs d’activité agroalimentaire au regard d’un contexte d’affaires compétitif en constante mutation.

Pour obtenir une description complète du Programme de soutien aux stratégies sectorielles de développement, consultez le site Internet du ministère de l'Agriculture, des Pêcheries et de l'Alimentation : www.mapaq.gouv.qc.ca/strategiessectorielles. Pour de plus ample information sur la Politique de souveraineté alimentaire, consultez régulièrement le blogue qui lui est consacré (www.PolitiqueSA.gouv.qc.ca) ou visitez le site Internet du ministère de l'Agriculture, des Pêcheries et de l'Alimentation (www.mapaq.gouv.qc.ca/PolitiqueSA).

Source :

Margaux Stastny
Directrice des opérations
Cabinet du ministre d'État (Agriculture)

Maxime Couture
Attaché de presse
Cabinet du vice-premier ministre et ministre de l'Agriculture, des Pêcheries et de l'Alimentation