RSS
Vue Mobile
| Abonnement | Journal virtuel
CLD Napierville Autosuffisance bandeau

Rester performant avec HORTEAU

LVA ,

Les récoltes achèvent dans les champs québécois. Les agriculteurs font leur bilan de cet été 2018 qui, selon Agriculture Canada et diverses associations de producteurs, a été anormalement sec. Nombreux sont les producteurs qui en ont souffert. Au niveau des fraises, par exemple, l’association déplore une baisse de 20% du rendement. Les réserves d’eau sont au plus bas et les fruits et légumes arrivent avec peine et en retard à maturité. La saison des récoltes s’achève et les évaluations de performance sont décevantes pour de nombreux producteurs à travers le Québec.

Pendant ce temps, les producteurs qui se sont équipés de la technologie d’HORTAU pour assurer que leurs plants seraient irrigués au bon moment et avec la bonne quantité d’eau font une évaluation enthousiaste de leur performance.

Au niveau du houblon, par exemple, les producteurs québécois considèrent que selon les variétés de plants leur rendement a été jusqu’à 6 fois celui de 2017. Le houblon est une plante qui a presque toujours l’air en santé ce qui rend l’organisation de l’irrigation difficile. Or, les tensiomètres d’HORTAU permettent de mesurer l’état réel de la plante et d’arroser de façon adéquate, en quantité et en durée.

Pour de nombreux maraîchers, Dame nature vit désormais des soubresauts qui peuvent nuire énormément à la production. Les équipements technologiques d’HORTAU réduisent les désordres physiologiques des plantes et permettent une nette augmentation des rendements des champs.

Pour les producteurs agricoles équipés de la technologie HORTAU, les avis sont unanimes. Malgré un été difficile pour les plants de toutes sortes, la gestion de l’eau a été facilitée tout en permettant une économie du diésel, notamment, nécessaire au fonctionnement des équipements d’irrigation. Même si les réserves d’eau sont au plus bas présentement, une meilleure gestion de l’eau a permis d’augmenter les rendements, de protéger les semences et les plants des gels printaniers et automnaux, et de réduire les coûts généraux.

La canneberge est aussi un bon exemple. Les plants sont frileux et l’eau les protège. Presque 100% des producteurs québécois équipent leurs champs avec la technologie HORTAU, ce qui facilite une bonne irrigation. Pour la récolte qui vient de commencer, les réserves d’eau étant basses, les champs ne peuvent être inondés tous en même temps. Mais le rendement 2018 est au rendez-vous et a même augmenté.

Et la situation se retrouve aussi dans la culture de la pomme de terre et des pommes notamment, des productions importantes au Québec.