RSS
Vue Mobile
| Abonnement | Journal virtuel
Avis public

Comprendre l’avenir du lait dans un monde en changement: La Vie agricole était au congrès du CILQ

Yannick PATELLI ,

Bertrand Montel

C’est en Mauricie à l’auberge du Lac à l’eau claire qu’étaient réunis le week-end dernier les transformateurs laitiers du Québec pour leur congrès annuel. La Vie agricole et LVATV.CA y étaient les seuls médias présents. Accueillis par le président du conseil, Alain Chalifoux, les transformateurs ont eu droit à une journée de réflexion dans le cadre de conférences le samedi matin après une soirée de réseautage autour de la traditionnelle table de fromages.

La première conférence menée par Bertrand Montel  du groupe AGECO a fait une présentation qui faisait un tour d’horizon de la production laitière, de la transformation, des grands joueurs internationaux, de la consommation et des enjeux commerciaux des produits laitiers dans le monde. Il a mis en lumière l’importance d’investir à l’étranger, d’organiser des partenariats  et des alliances et bien sûr d’innover dans un marché intérieur de résistance. Bertrand Montel a rappelé que les groupes transnationaux sont au cœur  du développement des marchés laitiers. Il a souligné à son auditoire que le marché en Asie en est un d’avenir notamment parce que les Chinois pour le moment ne consomment que 300 grammes de fromages par an.

Léon Courville, Homme d’affaires, vigneron, économiste et conférencier a expliqué dans la deuxième conférence comment la société et l’économie  moderne nous confrontent à des changements rapides et imprévisibles.

« Les organisations ont des problèmes. Les gestionnaires sont en désarroi. Plusieurs traités internationaux vous ont récemment  tiré le tapis sous les pieds», a-t-il dit aux transformateurs présents. « Qu’arrivera-t-il quand l’Europe va se disloquer  ou quand le Brexit va arriver ? Il va certainement se passer quelque chose et il va falloir mettre les vieilles recettes de gestion au rancart, car le brouillard s’installe dans les entreprises», a-t-il ajouté.

Léon Courville, cet ancien président de la Banque Nationale a déclaré : « Les institutions financières sont sournoises». Il a mis son auditoire en garde lorsque le chaos arrivera. «Il faut voir le chaos comme une opportunité et se rappeler que la planification stratégique ça étouffe. Il faut maximiser la coordination et minimiser les directives».

Il a conclu en conseillant d’éviter les hyperstructures. « Il faut revenir à une mentalité plus  artisanale dans le mode de gestion. Ce qui est important ce n’est pas la grosseur de ce que tu fais, mais le nombre de fois que tu travailles avec le même client».

La présence de notre  média au congrès des industriels laitiers du Québec a aussi été l’occasion d’échanger avec plusieurs acteurs de la transformation dans le lait.

Les versions intégrales et des extraits des conférences seront en ligne sur lvatv.ca

Des entrevues réalisées avec Luc Boivin, administrateur du CILQ et président de Fromagerie Boivin ainsi qu’avec l’expert Bertrand Montel seront également mises en ligne cette semaine sur lvatv.ca

Léon Courville