RSS
Vue Mobile
| Abonnement | Journal virtuel
Autosuffisance bandeau

«Ne pas opposer les problèmes de fin du monde et les problèmes de fin de mois» dit le ministre de l’Agriculture en France.

LVA ,

Didier Guillaume

Le prix du pétrole explose et le ministre de l’Agriculture en France, Didier Guillaume dit comprendre la situation des gilets jaunes qui s’inquiètent mais il rappelle qu’il ne faut pas confondre les problèmes de fin du monde et les problèmes de fin de mois. 

«Le président et moi-même on entend la colère. Certains veulent des assemblées constituantes mais bon… la réalité aujourd’hui c’est que ceux qui ont peu de revenu sont en difficulté sociale et on les montre du doigt. Il va falloir dans les prochaines semaines apporter plus de réponses. Le président les a entendu. Hier c’était aussi une réponse pour le climat. Jacques Chirac le disait déjà en 1992 : La maison brûle» a confié Didier Guillaume à la radio France Bleu.

«L’issue de cette crise est de continuer à négocier et de mettre de nouvelles propositions sur la table» a-t-il dit.

Il ne faut pas opposer la lutte aux changements climatiques à la situation économiques des français explique-t-il.

« Je veux faire remonter la souffrance de la ruralité», précise Didier Guillaume.

«Les retraites des agriculteurs sont trop basses mais on vit à crédit et ce sont nos petits-enfants qui payeront la dette et nous vivons à crédit en terme d’environnement et ils n’auront peut-être pas la chance de payer la dette parce qu’il sera trop tard» conclut-il.