RSS
Vue Mobile
| Abonnement | Journal virtuel
Autosuffisance bandeau

Le principal syndicat agricole français exige les grands moyens : un plan Marshall* pour la ruralité

LVA ,

Christiane Lambert, présidente de la FNSEA

La présidente de la FNSEA, le principal syndicat agricole français ( il en existe deux autres importants: Coordination rurale et Confédération paysanne), Christiane Lambert, demande un moratoire sur toutes les charges en attendant un « plan Marshall » pour la ruralité.

Inspirée par le mouvement des gilets jaunes très actif en France depuis quelques semaines, Christiane Lambert s’exprime pour faire entendre la voix de la ruralité.

Elle évoque, « le sentiment de déclassement économique et social des classes moyennes, éloignées des grandes “métropoles-monde” ».

La présidente de la FNSEA pense que la « fiscalité punitive » est « probablement le plus sûr moyen de faire reculer l’adhésion à la lutte contre le changement climatique ».

Elle ajoute, «Même si les agriculteurs partagent la nécessité et les objectifs [de la nécessité de la transition écologique], ils en contestent aussi le calendrier et les moyens. […] Les taxes et les charges supplémentaires agissent comme un repoussoir ! »

Un plan Marshall pour la ruralité

 « Face à l’urgence, nous appelons l’État à une nouvelle ambition pour les territoires ruraux, à un moratoire sur toutes charges nouvelles dans l’attente du déploiement d’un plan Marshall pour la ruralité, construit par ses acteurs locaux et qui trace un cap partagé par tous pour leur vitalité économique et sociale. », conclut-elle dans cette tribune.

 

*Le Plan Marshall (après son élaboration, il fut officiellement appelé « Programme de rétablissement européen », en anglais European Recovery Program, ou ERP) était un programme américain de prêts accordés aux différents États de l'Europe pour aider à la reconstruction des villes et des installations bombardées lors de .la Seconde guerre mondiale