RSS
Vue Mobile
| Abonnement | Journal virtuel
CLD Napierville Autosuffisance bandeau

Un site internet pour programmer la fin du glyphosate en France d’ici 2020!

LVA ,

Le gouvernement français a mis en ligne le jeudi 22 novembre dernier le site www.glyphosate.gouv.fr, destiné à prodiguer les bonnes pratiques aux agriculteurs pour arrêter d’utiliser du glyphosate, un herbicide classé en 2015 « cancérigène probable » par l’Organisation mondiale de la santé selon ce qu’a publié récemment Ouest-France.

L’objectif de www.glyphosate.gouv.fr, c’est « d’avoir un site déclaratif où chaque agriculteur qui le souhaite peut s’engager soit à dire qu’il est déjà sorti du glyphosate, soit à dire qu’il s’engage à en sortir à trois ans », dit-on à l’Élysée. «Aux côtés de ces deux compteurs, actualisés en temps réel, une carte de France permettra de voir le nombre de parcelles, par département, déclarées sans glyphosate, principale substance de l’herbicide Roundup de Monsanto», ajoute-t-on.

Parallèlement à ce volet engagement, le site proposera aussi à partir du premier semestre 2019 un volet accompagnement, en lien avec la « banque de ressources techniques » qui doit voir le jour d’ici la fin de l’année précise le quotidien Ouest-France.

On se rappellera que le président de la République française, Emmanuel Macron s’est engagé fin 2017 à interdire l’usage du glyphosate en France d’ici trois ans - contre cinq ans pour les autres pays de l’Union européenne.

« Pour y parvenir, le gouvernement prévoit d’augmenter au 1er janvier la redevance pour pollution diffuse des phytosanitaires. Cette redevance sera relevée de 50 %, soit un euro de plus par kilo, pour le glyphosate », a indiqué le ministre de la Transition écologique et solidaire François de Rugy début novembre de préciser Ouest-France ce qui entrainera un pactole supplémentaire de 50 millions d’euros par an pour développer l’agriculture biologique qui bénéficie déjà d’un budget de 71 millions d’euros par an.