RSS
Vue Mobile
| Abonnement | Journal virtuel
CLD Napierville Autosuffisance bandeau

Vitrine technologique au printemps 2019

LVA ,

C’est en Pologne à la COP24, en présence de la Ministre de l’Environnement du Québec, Marie-Chantal Chassé, de députés de tous les partis représentés à l’Assemblée Nationale et de la délégation organisée par Export Québec du Ministère de l’Économie et de l’Innovation du Québec qu’André Beaulieu Blanchet, président de Solugen, a fait l’annonce de la mise en service d’une vitrine technologique pour le printemps 2019 annonçant ainsi des solutions environnementales pour les producteurs du Québec.

La COP24 est le nom informel de la 24e Conférence des Parties à la Convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques. 196 pays y sont représentés ayant pour objectif principal d’adopter les directives d’application de l’Accord de Paris sur le changement climatique.

« La gestion du lisier est un problème pour l’industrie que ce soit pour l’expansion de la production, pour ses impacts économiques, sociaux et environnementaux. Après avoir été traitée par la technologie de Solugen, l’eau contenue dans le lisier pourra être réutilisée sur les lieux pour le nettoyage et la consommation des animaux. Les tests sont complétés. Notre vitrine technologique sera en fonction et pourra, comme nous le souhaitons, démontrer que notre solution peut s’avérer économiquement, politiquement, socialement et environnementalement efficace et payante» d’expliquer André Beaulieu Blanchette

C’est quoi la solution «Solugen»

La solution de Solugen s’applique dans une transformation chimique, la distillation azéotropique. L’eau contaminée redevient pure, claire, et source de consommation. Pour bien comprendre la solution Solugen, prenons l’industrie porcine au Québec qui représente près de 20% des exportations agroalimentaires du Québec à travers le monde. La technologie développée permettra de purifier jusqu’à 84 % de l’eau contenue dans le lisier de porc. Donc, plus besoin de fosse d’entreposage, de grandes terres d’épandage. En contrepartie, une qualité de vie améliorée en campagne et surtout, un plus faible impact sur l’avenir de la collectivité.

Problématique mondiale, l’accès à l’eau potable est un frein pour le développement social, économique et politique d’une société. Avec une population prévue de plus de 10 milliards dans les prochaines décennies, la capacité de nourrir cette population est remise en question. Le Secrétaire général des Nations Unies, Antonio Guterres, a lancé un appel aux pays membres dans le cadre du lancement de la décennie d’Action sur l’eau (2018-2028). Il a déclaré « L’eau potable est une question de vie ou de mort ».

Solugen, start-up québécoise !

Créée en 2015, la start-up québécoise développe un procédé de purification des eaux innovant, efficace et unique à travers le monde. Rendus à l’étape de production, déjà plusieurs associations, pays et regroupements font appel, pour de plus amples informations, à la technologie Solugen.

Pour plus d’information, visitez le solugenglobal.com