RSS
Vue Mobile
| Abonnement | Journal virtuel
Autosuffisance bandeau AVIS PUBLIC

MAPAQ: Le ministre Lamontagne et le sous-ministre Dion rendent hommage à Jean Pronovost

LVA ,

Le ministre de l'Agriculture du Québec, André Lamontagne

Le ministre de l'Agriculture, des Pêcheries et de l'Alimentation, André Lamontagne, a rendu hommage hier à M. Jean Pronovost, décédé le 26 décembre dernier. M. Pronovost a été un acteur important dans la fonction publique québécoise durant de nombreuses années et plus particulièrement depuis 2006 dans le secteur bioalimentaire souligne le ministre en poste actuellement au MAPAQ.

«À cet effet, rappelons que M. Pronovost a mené une importante consultation sur la relève agricole au cours de l'année 2015. Il a de plus présidé la Commission sur l'avenir de l'agriculture et de l'agroalimentaire québécois dont le rapport a été déposé en 2008. Cette commission souhaitait un secteur pluriel et performant tant sur le plan économique que sur les plans environnemental et social. Ses travaux ont servi d'assise aux politiques adoptées depuis dans le domaine agroalimentaire» de préciser le MAPAQ.

«Outre sa contribution exceptionnelle à l'agroalimentaire, M. Pronovost a notamment été sous-ministre dans divers ministères québécois, notamment ceux de la Main-d'œuvre et de la Sécurité du revenu, de l'Environnement, des Affaires municipales et de la Métropole, de même que du Développement économique, l'Innovation et l'Exportation» ajoute le ministère.

« C'est avec tristesse, que j'ai appris le décès de M. Pronovost. Je tiens à offrir mes condoléances à sa famille et à ses proches. Je profite de l'occasion pour souligner son apport remarquable et son engagement constant dans notre société que ce soit plus récemment à titre de consultant ou au cours de sa fructueuse carrière au sein de l'État québécois. » a dit André Lamontagne, ministre de l'Agriculture, des Pêcheries et de l'Alimentation

« Au nom de tous les employés du ministère, je présente mes sincères condoléances à tous les proches de M. Pronovost. Grâce à sa solide expérience, il a souvent été consulté pour des enjeux liés au secteur bioalimentaire. Ses conseils et sa vision ont contribué à l'évolution de nombreuses réflexions, notamment lors de la démarche entourant le Plan stratégique 2015-2018 du ministère. » a précisé Marc Dion, sous-ministre de l'Agriculture, des Pêcheries et de l'Alimentation.