RSS
Vue Mobile
| Abonnement | Journal virtuel
Autosuffisance bandeau

« En aucun cas je n’ai moi-même demandé le congédiement de l’employé» dit André Lamontagne.

LVA ,

André Lamontagne, ministre de l'Agriculture du Québec

Le ministre de l’Agriculture, André Lamontagne vient de répondre sur sa page Facebook au congédiement de l’agronome Louis Robert survenu dans son ministère et dévoilé aujourd’hui:

«En tant que ministre, je réitère l’importance que j’accorde aux lanceurs d’alerte. Les dernières années ont démontré qu’ils peuvent jouer un rôle crucial pour faire la lumière sur des pratiques qu’ils jugent répréhensibles. Notre gouvernement soutient les lanceurs d’alerte et les encourage à dénoncer en ayant recours aux mécanismes qui existent à cette fin.

Dans le dossier du congédiement d’un employé du ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation (MAPAQ), je tiens tout d’abord à insister sur le fait que je comprends que ce dossier soit sensible. Depuis mon arrivée au Ministère, on m’a informé des faits suivants :

• Que des employés du Ministère avaient fait l’objet d’une enquête par des inspecteurs indépendants portant sur la fuite d’un document confidentiel et qu’un rapport à cet égard avait été remis au MAPAQ;

• Que des rencontres entre les employés concernés par cette enquête et l’administration du MAPAQ avaient eu lieu, en présence de représentants syndicaux et en tout respect des conventions collectives, afin de discuter des conclusions du rapport d’enquête;

• Qu’à la lumière du rapport d’enquête et des échanges ayant eu lieu lors des rencontres avec les employés, une décision sur les sanctions appropriées serait prise en début d’année par l’administration du MAPAQ.

La semaine dernière, j’ai été informé par la direction du MAPAQ de la décision de congédier l’employé en question. À la lueur des faits qui m’ont été présentés, j’ai accordé toute ma confiance aux gestionnaires du Ministère. En aucun temps je n’ai moi-même demandé le congédiement de l’employé.

Je ne peux préciser les détails du dossier de l’employé concerné. Je mentionne par contre, qu’en tant qu’ancien employeur moi-même, la décision de congédier un employé n’est pas quelque chose que je prends à la légère. Le sous-ministre et son équipe m’ont démontré qu’il en va de même pour eux. Depuis mon arrivée à la tête du MAPAQ, j’ai constaté qu’ils sont d’une grande compétence, ils ont toute ma confiance.

Je rappelle et j’insiste sur le fait que cette décision n’est en aucun cas une mesure de représailles contre un lanceur d’alerte. J’ai démontré depuis mon entrée en fonction une grande accessibilité pour des employés qui tiendraient à me faire part de leurs inquiétudes. Je les encourage à dénoncer tout en respectant la procédure prévue dans la Loi», a écrit le ministre André Lamontagne.