RSS
Vue Mobile
| Abonnement | Journal virtuel
Autosuffisance bandeau

Des Ayatollahs à l’environnement ? Le coup de gueule de Roméo pour défendre le ministre Lamontagne!

LVA ,

Roméo Bouchard, cofondateur de l'Union paysanne et auteur du livre: L'UPA, un monopole qui a fait son temps!

À la suite du reportage de Radio-Canada qui a emprunté des propos tenus par le ministre de l’Agriculture du Québec, André Lamontagne, enregistrés par LVATV/La Vie agricole samedi dernier au congrès de l’Union paysanne, Roméo Bouchard a lancé un commentaire sur Facebook pour réajuster le tir. Le ministre Lamontagne n’est pas l’ennemi de la paysannerie, bien au contraire ! Rappelons qu’il est le 1er ministre du MAPAQ de tous les temps à être venu échanger avec l’Union paysanne !

Voici le commentaire du cofondateur de l’Union paysanne :

«La connerie de certains écolos et petits politiciens à propos de l'agriculture est révoltante, comme en témoignent certaines réactions au propos du ministre, comme j'en fais la démonstration dans mon commentaire ci-dessous

Il faut vraiment ne rien comprendre aux embûches auxquelles se frappent les nouveaux paysans pour voir dans les propos du ministre une volonté de diminuer les contraintes environnementales. 
Dans les faits, la réglementation environnementale en ce qui concerne les exploitations agricoles est faite sur mesure pour les méga-fermes en monocultures et monoélevages, par exemple, toute la réglementation concernant les fumiers. Autre exemple: on exige de Breton, qui fait du porc biologique intensif, que les enclos où il envoie ses centaines de porcs à l'extérieur, que ses enclos aient toujours une couverture d'herbe...comme si le premier plaisir d'un cochon n'était pas de fouiller le sol. 
En plus, la bureaucratie et la paperasse, là comme ailleurs, sont inutilement et maladroitement écrasantes, non seulement pour les petits, mais aussi pour les gros. Certaines grosses fermes ont dû dépenser plusieurs centaines de milliers de dollars pour finir par obtenir leurs certificats d'autorisation. Les gens du ministère de l'Environnement sont souvent effectivement des Ayatollahs et des Ayatollahs de bureau, des ronds-de-cuir. 
Karel Mayrand, qui se plait à se pavaner avec l'UPA sans se rendre compte de ce qu'il fait, a évidemment rien compris et parle à tort et à travers. Même chose pour le petit propre à Sylvain Gaudreault et l'autre libérale frustrée qui ne pensent qu'à se donner une image écolo de pacotille.
Tout cela est aberrant et révoltant.