RSS
Vue Mobile
| Abonnement | Journal virtuel
Autosuffisance bandeau

«Il reste beaucoup de travail à faire» dit Clément Leblanc

LVA ,

C’est en grand nombre que ce sont déplacés les producteurs agricoles membres des Céréaliers du Québec pour assister à leur Assemblée Générale Annuelle, mercredi dernier, le 13 mars, à Saint-Hyacinthe. Les participants ont pu échanger en début de soirée avec trois invités d’intérêts; M. Jean-Philippe Boucher, agr. et président de Grainwiz; M. Rudy Laixhay, des Moulins de Soulanges et président de Pierre du moulin Inc.; Mme Elisabeth Vachon, agr. chez Les Moulins de Soulanges.

Lors de cette AGA, les membres ont fait un bref retour sur l’année 2018. Les Céréaliers du Québec ont entre autres participé activement au débat sur l’agriculture présenté à l’institut Jean Garon et, dans le dossier des pesticides, ont été invité par le MELCC à faire partis du comité consultatif de suivi de la mise en oeuvre de la justification et de la prescription agronomiques. Cette soirée fut également l’occasion pour les membres de procéder à l’élection de leur conseil d’administration. Deux nouveaux administrateurs se sont joints à l’équipe pour les deux prochaines années, Madame Marie-Soleil Beauregard et Monsieur Pierre Jacques Proulx. Le nouveau CA poursuivra le travail en faveur de la fin du régime d’accréditation syndicale unique en agriculture et les efforts en conformité avec les lignes directrices du plan d’action présenté :


• Être présent et actif auprès des instances gouvernementales dans les dossiers des pesticides et des taxes;
• Augmenter la visibilité et le membership des Céréaliers du Québec, à travers une stratégie de promotion;
• Demeurer à l’affut des enjeux qui touchent les producteurs de grains (SRDI, guerre commerciale et autres);
• Étudier et présenter des recommandations adaptées aux réalités actuelles de sécurité routière.


M. Jacques Cartier, président du Conseil des Entrepreneurs agricoles, a annoncé qu’il rencontrera très prochainement le Ministre de l’agriculture, et ainsi lui transmettra les positions et les préoccupations de l’association sur l’état actuel et les enjeux de l’agriculture québécoise. Le CEA prépare en ce sens un mémoire cumulant ses observations et ses recommandations dans le dossier du programme de taxation agricole.
Importance des Céréaliers du Québec


Dans son rapport du président, M. Clément Leblanc a souligné l’importance de la présence et des interventions des Céréaliers du Québec pour défendre les producteurs de grains, parfois même contre leur propre Fédération. Comme le démontre la saga du SRDI, l’intervention des Céréaliers a mis en lumière le fait que les modifications réglementaires proposées par la Fédération des Producteurs de grains ne respectaient pas le cadre de l’article 100.1 de la Loi sur la mise en marché des produits agricoles, alimentaires et de la pêche. Ainsi, plusieurs actions ont été réalisées par l’association au cours des dernières années pour démontrer sa crédibilité et son engagement, et ce, sur de nombreux dossiers d’intérêt pour ses membres.

«Si les Céréaliers du Québec n’était pas là, les choses se passeraient différemment dans le secteur des grains, et pas pour le mieux …»a déclaré le président, Clément Leblanc.
Au terme de la soirée, Les Céréaliers du Québec ont invité leurs membres et tous producteurs agricoles qui souhaitent du changement à tourner leurs revendications vers leurs députés de compté et vers l’ensemble des intervenants du secteur agricole. ‘«Il reste encore beaucoup de travail à faire».