RSS
Vue Mobile
| Abonnement | Journal virtuel
Autosuffisance bandeau

Expropriés de Mirabel: Sylvie D’Amours n’a pas voulu dire ce qu’elle a dit!

LVA ,

Sylvie D'Amours

Sylvie D’Amours, ex-critique agricole de la Coalition Avenir Québec (CAQ), députée de Mirabel et maintenant ministre responsable des Affaires Autochtones et ministre responsable des Laurentides rectifie les faits concernant une déclaration qu’elle a faite en chambre le 3 avril dernier à propos des expropriés de Mirabel.

Elle a publié ce matin sur sa page Facebook un texte pour rectifier les propos qu’elle a tenus la semaine passée à l’Assemblée nationale. Elle n’a pas voulu dire ce qu’elle a dit !

Alors qu’elle avait suggéré que le gouvernement fédéral devait rendre les terrains à la ville, elle précise ce matin qu’elle voulait plutôt suggérer qu’elle souhaitait que la rétrocession se fasse aux familles : «Ce matin, j'ai fait une déclaration à l'Assemblée nationale: Le 3 avril dernier, je m'adressais en chambre pour souligner la commémoration des 50 ans des expropriés de Mirabel. Malheureusement, une erreur s'est glissée de ma part. M'exprimant sur la nécessité de rétrocéder les terres agricoles aux citoyens de Mirabel, j'ai plutôt dit que le gouvernement fédéral devait rendre le terrain à la ville. Il va sans dire que je souhaitais plutôt affirmer que ce patrimoine foncier doit retourner aux familles touchées par l'expropriation. Mme la Présidente, je tiens sincèrement à m'excuser auprès des citoyens concernés afin d'amender mes propos».