RSS
| Abonnement | Journal virtuel

Billette: le gouvernement péquiste manque de considération pour les entreprises régionales



COMMUNIQUÉ - Québec, le 2 mai 2013 – Monsieur Stéphane Billette, député de Huntingdon et porte-parole de l’opposition officielle en matière d’Agriculture et de Pêcheries, et madame Danielle St-Amand, députée de Trois-Rivières, sont choqués d’apprendre que l’entreprise québécoise Marcotte Alimentation, qui approvisionnait en nourriture les établissements de santé de la Mauricie-Centre du Québec, vient de perdre le contrat au profit d’une compagnie américaine.
« Depuis quelques semaines, le ministre de l'Agriculture, des Pêcheries et de l'Alimentation, monsieur François Gendron, se promène au Québec afin de rencontrer quelques groupes restreints relativement à sa politique de la souveraineté alimentaire. Le ministre a certainement oublié deux groupes : les gens de la Mauricie-Centre-du-Québec et le ministère de la Santé. Est-ce que je dois comprendre que la souveraineté alimentaire du ministre c’est de prendre les contrats d’ici et de les donner aux Américains? Le ministre est-il conscient que cette décision aura un impact direct sur l’agriculture? Dois-je comprendre que, comme l’a si bien dit le ministre, ce sera la politique des “4P” pour perte d’emploi, perte de revenu, perte d’entreprise et perte de contrôle », a affirmé monsieur Billette.
Rappelons que nous avons appris cette semaine que le contrat octroyé par le ministère de la Santé depuis 12 ans à l’entreprise Marcotte Alimentation a été transféré une entreprise américaine. C’est donc une compagnie du Michigan qui a décroché le contrat de 30 millions au détriment d’une entreprise locale qui s’approvisionnait auprès de dizaines d’agriculteurs de la région. L’opposition officielle est d’avis qu’il s’agit d’un autre affront du gouvernement péquiste aux régions du Québec. Elle déplore les conséquences négatives pour les producteurs et les entrepreneurs locaux qui sont, encore une fois, victimes des mauvaises décisions du Parti québécois. D’ailleurs, monsieur Ladrière, président de Marcotte alimentation, disait dans le quotidien le Nouvelliste: « On essaie de sauver des emplois dans la région et nos institutions donnent la business à des multinationales américaines. »
« Alors que le ministre responsable de la région de la Mauricie et de la région du Centre-du-Québec, monsieur Yves-François Blanchet, fait la promotion du Fonds de diversification et de l’importance de créer de nouveaux projets porteurs, le gouvernement péquiste met à pied plusieurs employés de la région. C’est un peu contradictoire! Les coupures péquistes de cette semaine entraineront la perte d’une vingtaine d'emplois en plus de ceux à prévoir chez les fournisseurs des villes avoisinantes. Malheureusement, ceux-ci s’ajoutent également aux centaines d’emplois perdus dans la région depuis que le gouvernement péquiste est en place. Qu’est-ce que le ministre va dire aux familles de la Mauricie et du Centre-du-Québec qui sont encore durement affectées par une décision irresponsable de son gouvernement », a conclu madame St-Amand.
Source : Charles Robert Attaché de presse

La Vie Agricole

Météo media

Publicités

Distribution

 

 

Abonnement

Nous contacter

Conditions d'utilisation