RSS
Vue Mobile
| Abonnement | Journal virtuel
CLD Napierville Autosuffisance bandeau

Le gouvernement du Canada investit dans le secteur de la volaille pour stimuler l’innovation et la croissance

LVA ,

Marie-Claude Bibeau, ministre de l’Agriculture et de l’Agroalimentaire, a visité vendredi la faculté de médecine vétérinaire de l’Université de Montréal à Saint-Hyacinthe, où elle a annoncé un investissement pouvant aller jusqu’à 8,24 millions de dollars au Conseil de recherches avicoles du Canada au titre des Grappes du Programme Agri-science du Partenariat canadien pour l’agriculture. Ce financement, qui s’ajoute à celui de 3,78 millions de dollars de l’industrie, servira à la mise au point de nouveaux produits et procédés visant à atténuer les menaces pour la chaîne de valeur de l’industrie de la volaille et à l’amélioration de la santé et du bien-être des volailles. Il vise également à élaborer des pratiques de gestion exemplaires à la ferme afin d’améliorer la salubrité des aliments et accroître la confiance des consommateurs.

 

Le projet, qui repose sur les réussites des deux précédentes grappes de la volaille, devrait permettre l’élaboration de solutions de rechange aux antibiotiques grâce à la recherche sur l’utilisation des produits antimicrobiens et la résistance à ces derniers, ainsi que la mise au point de produits plus sains et plus sûrs. On s’attend également à ce que la recherche mène à l’amélioration de la santé et du bien être des dindons et des poules pondeuses et au maintien de la viabilité à long terme de la chaîne de valeur de la volaille grâce à la production améliorée de la volaille, à l’analyse comparative des virus, à la mise au point d’outils d’agriculture de précision et au contrôle des effluents des opérations qui ont une incidence sur l’environnement et les gaz à effet de serre.

« Notre gouvernement est déterminé à aider l’industrie de la volaille du Canada à demeurer à l’avant-garde dans le domaine et à maintenir la confiance du public. Le financement annoncé aujourd’hui est un élément clé pour lui assurer une croissance durable et pour satisfaire les exigences des consommateurs à l’égard de ses produits sains et de première qualité. » a déclaré Marie-Claude Bibeau, ministre de l’Agriculture et de l’Agroalimentaire

« Le financement de la troisième grappe de la volaille permet à l’industrie de la volaille de réaliser des projets de recherche qui correspondent aux priorités de l’industrie et des consommateurs canadiens. Les producteurs canadiens de volaille peaufinent constamment leurs pratiques de production afin de réaliser ces priorités, qui comprennent l’amélioration de la santé et du bien-être des animaux et de la salubrité des aliments, la mise au point de solutions de rechange novatrices aux antimicrobiens et de vaccins et la recherche visant à protéger l’environnement et à assurer la durabilité à long terme de l’industrie canadienne de la volaille. Au titre de la grappe, le financement sera également utilisé pour assurer le transfert des connaissances et des technologies aux agriculteurs et à d’autres intervenants de la chaîne de valeur de la volaille, comme les fournisseurs d’intrants, les transformateurs et les détaillants » a précisé Helen Anne Hudson, présidente, Conseil de recherches avicoles du Canada

De gauche à droite : Benoît Fontaine, président des Producteurs de poulet du Canada; Eric Parent étudiant/chercheur, Université de Montréal;  Helen Anne Hudson présidente du Conseil de recherches avicoles du Canada; Marie-Claude Bibeau, ministre de l’Agriculture et de l’Agroalimentaire; Brigitte Sansoucy, députée locale; Gyslain Loyer, président des Producteurs d’oeufs d'incubation du Québec.