RSS
Vue Mobile
| Abonnement | Journal virtuel
CLD Napierville Autosuffisance bandeau

Les Producteurs de grains du Québec satisfaits du mandat de la Commission parlementaire sur les pesticides.

LVA ,

Christian Overbeek

Les Producteurs de grains du Québec (PGQ) accueillent positivement le mandat d’initiative adopté par la Commission de l’agriculture, des pêcheries, de l’énergie et des ressources naturelles (CAPERN) de l’Assemblée nationale du Québec qui commence aujourd’hui. Les PGQ notent en particulier que le mandat dévoilé insiste sur la notion de « compétitivité », une problématique centrale dans tout ce débat.

Par ailleurs, les PGQ ont l’intention de saisir l’opportunité de cette commission parlementaire afin de démontrer l’ampleur des efforts passés et actuels de leurs membres en matière de développement durable, et ce, en fonction des nouvelles connaissances. Pour les PGQ, c’est également un enjeu de santé des producteurs, qui doit tenir compte de la diversité des fermes.

Le mandat adopté par la commission se lit ainsi : « Examiner les impacts des pesticides sur la santé publique et l’environnement, ainsi que les pratiques de remplacement innovantes disponibles et à venir dans les secteurs de l’agriculture et de l’alimentation, et ce en reconnaissance de la compétitivité du secteur agroalimentaire québécois ».

«Rappelons que, selon le Bilan des ventes de pesticides au Québec 2017 du gouvernement du Québec, les indicateurs de risque des pesticides pour la santé et pour l’environnement dans le secteur agricole sont en baisse respectivement de 14 % et de 3 % par rapport à la période de référence 2006 à 2008. Par ailleurs, les différentes actions des producteurs ont contribué à une baisse de 30 % de risque à l’hectare à la moyenne de la période 2006-2008 par rapport à celle de 1997-1998.» a écrit  PGQ via son communiqué.